Affaire Darmanin : après trois ans de rebondissements judiciaires, où en est l'enquête ?

, modifié à
  • A
  • A
Gérald Darmanin 1:29
Gérald Darmanin est visé par une plainte pour viol, sur des faits qui remontent à 2009. © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Gérald Darmanin a été nommé ministre de l'Intérieur à la place de Christophe Castaner lors du remaniement, lundi. L'ex-ministre de l'Action et des Comptes publics est pourtant sous le coup d'une enquête pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance. Des plaintes qui ne représentent "pas un obstacle" à sa nomination, a estimé l'Élysée. L'enquête est entre les mains de la justice depuis trois ans.

L'enquête pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance qui vise Gérald Darmanin ne l'a pas empêché d'être nommé au poste de ministre de l'Intérieur, dans le gouvernement de Jean Castex. L'Élysée a en effet estimé que cela ne représentait "pas un obstacle" à sa désignation. Le dossier, dans les mains de la justice depuis trois ans, a connu moult rebondissements judiciaires. Rappel.

Une plainte qui remonte à 2009

La première plainte visant Gérald Darmanin est celle de Sophie Patterson-Spatz, une femme qui l'accuse de viol. Les faits remontent à 2009. À cette époque, il est chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP et la trentenaire s'adresse à lui pour effacer de son casier judiciaire une condamnation pour harcèlement. Gérald Darmanin l'aurait assuré de son soutien auprès du ministre de la Justice.

En échange, Sophie Patterson-Spatz avait, dit-elle, "dû passer à la casserole". Entendu en 2018, l'ex-ministre du Budget avait reconnu une relation "librement consentie" avec son accusatrice et l'enquête avait été classée sans suite par le parquet de Paris.

Nouvelles auditions à venir

Quelques mois plus tard, c'est une juge d'instruction qui prononçait, à son tour, un non-lieu sans relancer les investigations. Une décision contestée par la plaignante qui, il y a moins d'un mois, a obtenu la réouverture d'une information judiciaire avec reprise de l'enquête. De nouvelles auditions sont à venir, avec, cette fois-ci peut-être, une confrontation entre Sophie Patterson-Spatz et celui qui vient d'être nommé à l'Hôtel de Beauvau.

Europe 1
Par Marion Dubreuil, édité par Pauline Rouquette