Un militant UMP accusé d'apologie de crime contre l'humanité

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Un militant UMP très actif contre le mariage pour tous est accusé d'avoir fait l'apologie d'un crime contre l'humanité sur Twitter, en l'occurrence de la déportation des homosexuels par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Dans son tweet, Stéphane Journot commente une photo qui montre des militants de l'association de lutte contre le sida Act Up dégradant la façade de la fondation Jérôme Lejeune qui lutte pour la recherche sur la trisomie ainsi que contre l'avortement. Les militants d'Act Up visait en particulier Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous et responsable de la communication de l'association. "Ce qui est cool avec #ActUp, c'est qu'ils portent déjà le triangle rose. Ca va faciliter les choses...", a tweeté Stéphane Journot en référence d'une part aux tee-shirt des militants et d'autre part au signe distinctif qu'ont imposé les nazis aux déportés homosexuels.

>> LIRE AUSSI : La Manif Pour Tous veut poursuivre Act Up

Interrogé par Le Lab d'Europe 1, Stéphane Journot assure avoir "voulu faire de l'humour". "Il est plus grave de faire de l’humour sur le port d’un tshirt (peu importe le symbole), que de venir dégrader une fondation", .