Moscovici :"campagne artificielle" de Sarkozy (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

"Il s'est passé quelque chose il y a dix jours, c'est l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy". Invité du Grand rendez-vous Europe 1/i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France, Pierre Moscovici, le directeur de campagne du candidat socialiste à la présidentielle, a tenté d'expliquer l'accélération des déplacements de François Hollande sur le terrain ces derniers jours, notamment auprès des ouvriers. "Il (François Hollande) n'a pas découvert les usines. (...) Pour lui, dans cette campagne, 'ouvrier', non seulement ce n'est pas un gros mot, mais c'est un grand mot et nous devons avoir à cœur de réindustrialiser le pays", a jouté le député du Doubs.

Le socialiste a par ailleurs commenté la campagne de Nicolas Sarkozy. "C'est une campagne à l'américaine. C'est de la com'. C'est extraordinairement artificiel", a-t-il jugé. "J'ai même vu que Nicolas Sarkozy avait pris le train. Pendant 5 ans, président de la République, il disait 'on peut pas prendre le train'. Et puis pendant 5 ans s'il était réélu il prendrait pas le train. Et là tout à coup, il a pris le train, il va à la cantine, il mange des sandwichs et il met un col roulé", a ironisé le député PS. Et ce dernier de poursuivre : "Nicolas Sarkozy joue sur l'amnésie des Français".

A la question "est-ce qu'il (Nicolas Sarkozy) a perdu pour vous ?", le socialiste a répondu : "Non. Il n'a pas perdu parce que c'est un battant. Je crois en revanche qu'il a beaucoup de mal à convaincre les Français".