Mélenchon : Chypre, "bienvenue en enfer"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

"Il faut souhaiter bienvenue en enfer aux Chypriotes. Ils demandent l’aide de l’Europe et commence pour eux une histoire de souffrances sans fin", a réagi Jean-Luc Mélenchon lundi sur France 5, commentant le plan de rigueur imposé à Chypre comme condition à une aide financière européenne.

Le président chypriote, Nicos Anastasiades, a expliqué dimanche soir lors d'une brève allocution solennelle à la télévision qu'il avait été contraint d'accepter le plan de sauvetage négocié avec l'Eurogroupe pour éviter au pays une faillite financière, comprenant notamment une taxe sur les dépôts bancaires.

>> À lire : Chypre, un sauvetage douloureux