Leonarda "sommée de choisir" : "cruauté abjecte" (parti de Gauche)

  • A
  • A
Partagez sur :

Le Parti de gauche a dénoncé samedi "une cruauté abjecte" dans la décision de François Hollande d'autoriser Leonarda à revenir en France, mais sans sa famille. "La jeune collégienne est sommée par le Président de la République de choisir entre vivre en famille (5 frères et soeurs et ses parents) ou revenir seule en France poursuivre ses études. C'est d'une cruauté abjecte", a déclaré Danielle Simonnet, secrétaire nationale du Parti de gauche, qui avait demandé la démission de Manuel Valls après l'expulsion de France de la collégienne kosovare, dans un communiqué.