Hidalgo : l'écotaxe, "pas bien calibrée"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que la fronde contre l'écotaxe a gagné plusieurs villes de France, Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, a affirmé que cette taxe n'était "pas bien calibrée".

"Je suis pour une fiscalité écologique quand on voit les dérèglements climatiques. Il y a une responsabilité. Peut-être que cette écotaxe n’était pas bien calibrée", a-t-elle affirmé lors du Grand Rendez-vous Europe 1 - Le Monde - i>TELE. "Le gouvernement et NKM ont fait des choses très contradictoires. D’un côté, ils ont poussé la consommation du diesel et notamment la fabrication de véhicules et de camions diesel, ils ont diminué la part du fret ferroviaire, et en même temps ils ont fait une taxe écologique", a-t-elle affirmé.

Quant au contrat avec Ecomouv, le prestataire, Anne Hidalgo a dénoncé "l'incompétence" : "il y a une forme d’incompétence de celles et ceux qui ont signé un contrat avec une entreprise dans lequel si l’Etat ne le respecte pas, il faut payer 800 millions d’euros. Une entreprise étrangère pour recouvrer l’impôt, c’est quand même un peu étrange. Deuxièmement, 250 millions de frais de gestion…", a-t-elle déclaré.