VIDÉO - Les rires et l'émotion de Valérie Damidot à l'évocation de certains souvenirs

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Invitée de Philippe Vandel dans Culture Médias, sur Europe 1, à l'occasion de son rôle dans la pièce "Gwendoline" (du 3 au 12 septembre au théâtre de Trévise), l'animatrice télé Valérie Damidot a alterné entre éclats de rires et émotions.

"Mais dis donc, tu as des indics chez moi, toi !" s'écrit Valérie Damidot au fur et à mesure des informations sur sa vie. C'est entre surprise et éclats de rire que l'animatrice et comédienne a découvert, en direct du plateau de Culture Médias sur Europe 1, son portrait inattendu, signé par notre chroniqueuse Hélène Mannarino. La maroufleuse la plus connue de France était l'invitée de Philippe Vandel, à l'occasion de la pièce Gwendoline qu'elle joue du 3 au 12 septembre au théâtre de Trévise, dans le XIe arrondissement de Paris. 

Chansons de son enfance, symbolique de ses tatouages (le sourire aux lèvres, elle relève ses manches pour les dévoiler) et habitudes du petit-déjeuner, autant de détails dévoilés par notre chroniqueuse (cf vidéo ci-dessus). Et notamment qu'elle doit sa passion pour les polars à son père Guy, policier, qui passait son temps à lui raconter des enquêtes. "Totalement", confirme "Valou".

L'animatrice de La vie secrète des chats n'a également pas attendu la télé pour explorer sa passion des animaux. Elle passe une grande partie de son temps devant ses jeux vidéo de fermes virtuelles où elle nourrit vaches et chevaux, comme le révèle Hélène Mannarino. Valérie Damidot se souvient d'ailleurs d'une anecdote avec Ulysse, le chien de son enfance, à l'occasion d'un voyage en avion. "Il s'est réveillé, il a défoncé la cage et il est sorti. Ma mère l'a vu par le hublot et donc l'avion n'est pas parti, parce que les passagers ont dit 'On ne part pas sans le chien de la dame et de la petite' !", se remémore-t-elle avec émotion.

Un petit-déjeuner surprise avec Jude Law

Vous voulez d'autres anecdotes ? Il y a quelques années, à Cannes, "Valoche" rejoint une amie pour prendre le petit-déjeuner dans le restaurant de l'hôtel. "Vous y allez, tête du réveil, en pyjama, pas coiffée, pas lavée, même pas les dents.. vous pensiez être seule avec elle…", détaille Hélène Mannarino. "C’est tout naturellement que vous avez lâché un : 'Putain, t’aurais pu me dire qu’il y avait Jude Law !'", raconte encore notre chroniqueuse.

L'acteur britannique était bien là, et le courant semble être bien passé. "Il était très sympa, il adore la déco !", s'amuse Valérie Damidot en se remémorant la rencontre, surprise par notre chroniqueuse. 

Hélène Mannarino a clos la séquence par un beau moment d'émotion, en diffusant un message enregistré par le fils de la comédienne, Norman Damidot. "T'envoies du bois ma petite Mamacita", lui glisse-t-il au téléphone. "On ne va pas se mentir, t'es quand même une comédienne de ouf. Hollywood n'a qu'à bien se tenir !" On vous laisse découvrir sa réaction : 

Europe 1
Par Alexis Patri