"Ça vire au poujadisme" : Bernard Lavilliers ne soutient plus les gilets jaunes

  • A
  • A
Bernard Lavilliers ne soutient plus les "gilets jaunes".
Bernard Lavilliers ne soutient plus les "gilets jaunes". © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Le chanteur, qui se définit comme un ancien "militant anarchiste, assez radical", et qui avait salué le mouvement des "gilets jaunes" à l'automne dernier, s'en détache maintenant et dénonce des dérives "poujadistes".

"Au début, j'ai signé derrière eux." Mais le chanteur Bernard Lavilliers a changé d'avis. L'auteur du tube On the road again s'est confié cette semaine à Paris Match, et en a profité pour mettre les choses au point concernant les "gilets jaunes". Lui qui, en novembre dernier, avait salué sur Europe 1 un "vrai mouvement social parti de la base" estime désormais que "ça vire au poujadisme".

"Je suis un anarchiste". "On sait où le poujadisme mène : au Front national", a ajouté Bernard Lavilliers dans les colonnes de l'hebdomadaire. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de se réclamer du peuple. "Je suis un anarchiste, je suis du côté des syndicats. Jamais tu ne me verras du côté des hommes politiques", a-t-il déclaré. "Ce qui compte, c'est d'être du côté du peuple."

"J'aime plutôt bien Macron". Sur Emmanuel Macron aussi, le chanteur a changé d'avis. En novembre, il le traitait d'"amateur". Aujourd'hui, il avoue "plutôt bien [l']aimer, même s'il est entouré d'une bande de stagiaires". "À part lui, je ne vois aucune autre alternative", conclut celui qui avait pourtant apporté sa voix à Jean-Luc Mélenchon en 2012. 

Les + lus