Yann Moix s'est décommandé de "La Grande Librairie" : "On aurait passé un bon moment de télévision", regrette François Busnel

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de Philippe Vandel sur Europe 1, mercredi matin, le journaliste François Busnel est revenu sur l'affaire Yann Moix et la décision de l'écrivain de ne pas honorer son invitation dans l'émission littéraire de France 5, mercredi 11 septembre.
INTERVIEW

"Il ne devait pas y avoir Yann Moix ce soir." Mercredi matin, sur Europe 1, François Busnel a démenti le fait que l'écrivain devait être sur le plateau de La Grande Librairie sur France 5 le soir-même. "On est dans la dictature du commentaire hâtif", a-t-il déploré au micro de Philippe Vandel dans Culture Médias, à propos de rumeurs sur la présence de l'écrivain pour la première émission de la nouvelle saison (voir encadré). "Je devais recevoir Yann Moix la semaine prochaine, le 11 septembre, et certainement pas sur la première émission." Mais comme pour les autres médias, il a décidé d'annuler la promotion de son nouveau livre, Orléans.

Depuis une semaine, Yann Moix est au cœur d'une polémique sur la teneur antisémite de ses écrits et dessins de jeunesse, exhumés par L'Express. Mais l'invitation de François Busnel datait d'avant ces révélations. "Je voulais l'inviter pour plusieurs raisons", confie le journaliste sur notre antenne. "La première, c'est que le livre, dans sa première partie au moins, est formidable. Yann Moix est un personnage difficile, curieux, exagéré. J'aime les gens exagérés, mais pas à ce point-là", tempère François Busnel.

Un invité "plus comme les autres"

"Entre temps, Yann Moix est devenu ce qu'on appelle un invité 'plus comme les autres' pour les raisons sur lesquelles je ne vais pas revenir", poursuit le journaliste du service public. L'écrivain s'est notamment excusé d'avoir écrit et dessiné ces éléments antisémites.

Faut-il pour autant passer à autre chose et ne pas l'inviter ? "À partir du moment où tout ça existe, il faut le questionner, poser toutes les questions", répond François Busnel. "Je pense qu'on aurait sans doute passé un bon moment de télévision, à parler d'un sujet brûlant qui est celui de l'antisémitisme et du révisionnisme. Il a décidé, et c'est son choix, de ne pas venir, fin de l'histoire."

Une douzième saison pour "La Grande Librairie"

Parler de livres sur une chaîne nationale en prime time, mission impossible ? Pas pour François Busnel, dont La Grande Librairie entame mercredi à 20h50 sa douzième saison sur France 5. Pour la première émission, le journaliste réunit quatre écrivaines (Amélie Nothomb, Julia Deck, Monica Sabolo et Cécile Coulon) lors d'une spéciale consacrée à l'oeuvre et la vie de Toni Morrison, icône américaine morte le mois dernier.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec