Soirée spéciale violence parentale sur France 2 : pourquoi Thierry Beccaro a accepté de témoigner

  • A
  • A
Partagez sur :
Battu par son père dans son enfance, l'ancien animateur devenu acteur Thierry Beccaro explique au micro de Philippe Vandel ce qui l'a poussé à accepter de témoigner dans le documentaire "Bouche cousue", diffusée ce mercredi soir sur France 2 dans le cadre d'une soirée sur les violences parentales.
INTERVIEW

L'ancien animateur de Motus Thierry Beccaro, aujourd'hui comédien, témoigne des violences parentales subies dans son enfance, dans le documentaire Bouche cousue. Le film est diffusé mercredi soir sur France 2, après la fiction La maladroite, et dans le cadre d'une soirée thématique en partenariat avec Europe 1. Si Thierry Beccaro avait déjà raconté cet épisode de sa vie dans un livre sorti en 2017, témoigner face à une caméra n'allait pas de soi, comme il l'explique dans Culture Médias

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Le résultat d'un travail de reconstruction

Thierry Beccaro explique qu'il lui a fallu parcourir un long chemin avant de répondre aux questions de la réalisatrice Karine Dusfour. "Pour accepter de témoigner, il faut avoir fait précédemment un travail sur soi", explique-t-il. "Je suis allé sur le divan, j'ai essayé de comprendre ce qui m'était arrivé. Ça m'a beaucoup aidé à arriver au pardon, face à ses avalanches de coups."

Visiblement ému, Thierry Beccaro s'estime heureux de pouvoir en parler sans que le sujet ne le submerge. "Il faut faire ce travail pour arriver à l'apaisement. Une fois arriver à l'apaisement, on n'est pas libéré", précise-t-il. "Mais on peut en parler sans que cela nous mette dans un état épouvantable. Je suis chanceux d'avoir pu y parvenir."

Une "mission" pour les enfants d'aujourd'hui

Après ce lourd travail d'introspection, l'animateur est donc désormais en capacité d'aborder les violences qu'il a subi enfant. Son témoignage est pour lui crucial, et il espère qu'il servira à éviter que d'autres ne subissent ce qu'il a subi enfant. "C'est comme si j'étais missionné pour défendre les petits bouts de chou que vous verrez dans le documentaire", raconte-t-il.

L'animateur rappelle que ce qui est parfois appelé 'les violences éducatives ordinaires" a un impact grave sur les enfants qui en sont victimes. Et ce durant toute leur vie. "Avec mon témoignage, je veux montrer que la violence subie enfant, qu'elle soit physique ou psychologique, vous ramène toujours à la peur et au manque de confiance. Ces violences sur les enfants produisent des adultes brisés", appuie-t-il. "Il ne faut jamais l'oublier, et c'est pour cela que je témoigne."

Le témoignage de Thierry Beccaro, et d'autres anciens enfants violentés, est à retrouver mercredi soir sur France 2, dans le documentaire Bouche cousue qui montre également le travail d'un juge pour enfants du tribunal de Bobigny.

Europe 1
Par Alexis Patri