Mask Singer : "Il y a un truc addictif que je n'ai pas vu depuis longtemps à la télévision", se réjouit Kev Adams

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
TF1 lance vendredi Mask Singer, une nouvelle émission de divertissements sur laquelle la chaîne mise beaucoup. Elle a déjà séduit Kev Adams, l'un des membres du jury, qui décrit quelque chose "de dingue, de haut en couleurs".

C'est une semaine importante pour TF1. La chaîne lance ce vendredi sa nouvelle grande émission de divertissements : "Mask Singer". La Une mise beaucoup sur ce nouveau format, bombardant les téléspectateurs de bandes annonces pour annoncer le premier épisode en fin de semaine. Le principe : 12 personnalités vont venir interpréter une chanson, emmitouflées dans un costume totalement improbable mais terriblement sophistiqués, puisque selon le Journal du dimanche, leur fabrication a coûté entre 25 et 40.000 euros chacun ! Il fallait bien ça pour tenter de tromper le jury qui sera donc chargé de deviner qui se cache sous cet accoutrement. Il sera composé du comédien Kev Adams, de la chanteuse Anguun, de la présentatrice Alessandra Sublet et de l’humoriste Jarry.

Kev Adams "très scolaire"

Ce dernier, qui estime avoir été le meilleur enquêteur, se moque gentiment du plus jeune de la bande, qui n'aurait selon lui "cité que des noms d'ex", laissant "un champ des possibles assez important". Un avis que ne partage évidemment pas l'intéressé. Kev Adams jugeant avoir été "le mec le plus scolaire" des quatre jurés. Jamais sans son carnet, il avoue "avoir pris des notes ultra précises" sur chaque chanteur, cherchant le moindre indice pour découvrir qui se cachait derrière le masque. Tout l’enjeu de ce "Mask Singer" sera de parvenir à créer la surprise, pour le jury mais également pour les téléspectateurs que TF1 espère nombreux derrière leur écran vendredi. 

Quelque chose "d'addictif"

Si l'émission fait ses débuts en France, c’est en Corée du Sud qu'elle a vu le jour, faisant un énorme carton d'audience. Depuis les adaptations se succèdent, avec à chaque fois le même succès. Kev Adams a découvert "Mask Singer" grâce à la version américaine du concept. L'humoriste raconte avoir eu immédiatement un coup de foudre. "C'est dingue, c'est haut en couleurs, c'est frais", raconte celui qui n'avait pas vu quelque chose d'aussi "addictif à la télévision" depuis longtemps. "Ce qui m'a séduit, c'est d'être du côté du téléspectateur qui sera sans son canapé à chercher", explique Kev Adams.  

Pour l'occasion, TF1 a fait exploser le prix de ses espaces publicitaires : 97.000 euros bruts pour chaque publicité, bien au-dessus des tarifs pour Danse avec les stars par exemple, qui plafonnent aujourd’hui à 54.000 euros. Toujours selon le JDD, le coût global de "Mask Singer" serait compris entre 800.000 et 1 million d’euros. 

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Cédric Chasseur