Le 20 Heures de TF1 va complètement changer de décor

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans "Village Médias" mardi, Thierry Thuillier, le directeur général adjoint du pôle Information du groupe TF1, a dévoilé à quoi ressemblerait à la rentrée le nouveau décor du JT de TF1.

INTERVIEW

Les fidèles téléspectateurs du JT de 20 Heures de TF1 vont avoir droit à un petit vent de fraîcheur à la rentrée. "On prépare la rentrée avec de nouveaux décors, un nouveau plateau, de nouvelles écritures…", dévoile Thierry Thuillier, le directeur général adjoint du pôle Information du groupe TF1, dans Village Médias mardi, sur Europe 1.

"Un cadre à taille humaine". Un an après le relooking total du plateau du JT de France 2, les journaux d'Anne-Claire Coudray, Jean-Pierre Pernaut et Gilles Bouleau vont avoir droit eux aussi à un nouvel écrin. "On ne change pas le studio", prévient Thierry Thuillier. "C'est un studio beaucoup plus petit que celui de nos confrères de France 2. Nous, on a voulu rester dans un cadre à taille humaine", glisse-t-il. Pour le patron de l'information du groupe de Martin Bouygues, le plateau devait répondre à de nouveaux impératifs. "Dans le décor actuel, il y avait quelques difficultés à se mouvoir pour les chroniqueurs. Ce journal avait été conçu pour un présentateur, sans vraiment de chroniqueur sur le plateau. Depuis sept ans, on a beaucoup plus de chroniqueurs, donc c'est compliqué", illustre-t-il.

Miser sur la pédagogie. Mais surtout, à l'instar de France 2, TF1 veut miser sur les nouvelles ressources technologiques. "On veut utiliser tout le potentiel technique qui existe aujourd'hui", indique Thierry Thuillier. Cela passera entre autres par le développement "d'outils d'infographie". "La pédagogie, c'est la clé de nos journaux aujourd'hui", justifie Thierry Thuillier. 

Pas de mercato chez les présentateurs. En revanche, les présentateurs et présentatrices phares des JT, qu'ils soient titulaires ou remplaçants, ne seront pas remplacés. Par ailleurs, 20H Le Mag sera encore présent à l'antenne à la rentrée, assure Thierry Thuillier, qui se réjouit des bonnes audiences du programme, "au-dessus de nos propres prévisions".