La plateforme de streaming de presse écrite "LeKiosk" change de nom

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Fini LeKiosk, place désormais à Cafeyn. Avec ce nouveau nom, le service de streaming, dirigé par Ari Assuied, espère devenir le numéro 1 du marché européen d'ici deux ans.

Le streaming est une pratique que l’on connaît pour la musique, avec Spotify, et les séries grâce à Netflix, mais cela existe aussi pour la presse écrite. En France, plusieurs plateformes proposent des abonnements illimités qui permettent de lire une liste de plus en plus larges de journaux et de magazines. Il y a par exemple Epresse, SFR presse, Pressmium et LeKiosk. Mais cette dernière a décidé de changer de nom.

"L'ambition est de devenir le champion européen"

Fini LeKiosk, place désormais à Cafeyn, comme cette molécule que vous retrouvez dans le café. "Cafeyn pourquoi ? Car c'est l'éveil, la curiosité, l'attention et c'est une marque qui résonne à l'international. Il y a plusieurs dimensions qui nous permettent d'embrasser un volet plus large", estime Ari Assuied, le patron de Cafeyn. "L'ambition est de devenir le champion européen dans cette nouvelle verticale qui est le streaming de l'information de qualité. On se donne deux ans pour y arriver", ajoute-t-il.

Le premier service de streaming d’information en France

Le principe est le même que sur Deezer ou encore Netlix : vous payer 9,99 euros par mois et vous avez accès à un large catalogue de quotidiens ou d’hebdomadaire. Cafeyn se revendique aujourd’hui comme le premier service de streaming d’information en France avec 1 million d’utilisateurs actifs mensuels. Malgré cela, le modèle économique de ces kiosques en ligne reste encore très flou, aussi bien pour les plateformes que pour les éditeurs. D'ailleurs, tous les journaux n’y figurent pas : le groupe Le Monde refuse d’y intégrer ces journaux et ses magazines.

Europe 1
Par Cyril Lacarrière