La Lettre, nouvelle émission de Sophie Davant : "C'est une cascade d'émotions"

  • A
  • A
Alexandra Redde-Amiel et Sophie Davant étaient les invitées de Philippe Vandel pour parler de La Lettre.
Alexandra Redde-Amiel et Sophie Davant étaient les invitées de Philippe Vandel pour parler de La Lettre. © Europe 1
Partagez sur :
Une nouvelle émission présentée par Sophie Davant débarque ce samedi soir sur France 2. La Lettre, c'est son nom, permet à des "anonymes méritants" de recevoir une surprise de la part de leur idole, à qui l'un de leurs proches a secrètement envoyé une lettre.
INTERVIEW

"Il y a de la narration, des choses qui se passent en plateau et d'autres sur le terrain", raconte Sophie Davant, au micro de Philippe Vandel sur Europe 1. Ce samedi 16 novembre au soir, les téléspectateurs pourront découvrir sa nouvelle émission sur France 2, intitulée La Lettre.

Des stars au service d'anonymes

Le concept est simple : les participants écrivent une lettre à la star préférée de l'un de leurs proches, en lui expliquant pourquoi il ou elle est important dans sa vie. À charge ensuite à l'idole de choisir le courrier qui la touche le plus, et de préparer un beau cadeau pour cet anonyme. "C'est une cascade d'émotions et de surprises", assure l'animatrice. Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions, confirme : "Ce sont les anonymes qu'on met en lumière, les stars se mettent à leur service !" Parmi celles qui ont justement accepté de jouer le jeu, Vincent Niclo, Bigflo&Oli, Mika, Jenifer ou encore Marc Lavoine.

Des "moments de vérité"

"Divertir, c'est provoquer des choses", ajoute Alexandra Redde-Amiel. Et selon elle, l'émission propose de beaux "moments de vérité". Mais attention à ne pas comparer La Lettre à d'anciennes émissions comme Stars à domicile de Flavie Flament (TF1) ou Porte-Bonheur de Patrick Sabatier (TF1), car Sophie Davant réplique :"C'est marrant comme il faut toujours chercher des comparaisons et des ressemblances. Et si c'était une émission unique, qui n'a jamais eu lieu ?"

Europe 1
Par Séverine Mermilliod