Jonathan Lambert met fin à son spectacle : "Mieux vaut arrêter sur un bon souvenir"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité du Club de l'été sur Europe 1, l’humoriste est revenu sur le succès de son spectacle "Looking for Kim", diffusé sur TMC cet été.

TMC vous propose une séance de rattrapage. Mercredi 24 juillet, la chaîne de la TNT diffuse Looking for Kim, le spectacle de Jonathan Lambert dont la dernière s’est jouée en juin au théâtre Edouard VII. Dans ce one man show, l’humoriste se penche avec toute sa verve sur le destin de quelques-uns des plus terribles dictateurs, de Néron à Staline, en passant par Hitler.

"Ce qui nous fascine, c’est que ce sont des êtres humains au départ, et on n’arrive pas à comprendre quel est leur déclic", explique Jonathan Lambert au micro du Club de l’été sur Europe 1. "Il y a autant de parcours que de dictateurs. Ça n’est pas à chaque fois un enfant brimé, battu qui a connu la violence. Il y en a qui ont été chéris, dans une famille et un univers très équilibré, mais qui sont devenus dictateurs", constate-t-il. "Je pense que ce qui nous fascine : que s'est-il passé pour en arriver là ?"

Savoir arrêter un spectacle au bon moment

Jonathan Lambert avoue n’avoir aucun regret d’avoir arrêté son spectacle, en dépit du succès rencontré. Pour l’humoriste, l’essentiel est de savoir dire "stop" au bon moment, précisément pour se réinventer. "En montant sur scène au théâtre Edouard VII, je savais que ce serait la dernière, et j'étais très heureux que ça se soit bien passé", confie-t-il. "Mieux vaut faire envie que pitié, et arrêter sur un bon souvenir."