France 3 : plongée au cœur de la génération "jeune et précaire"

  • A
  • A
© TONY COMITI
Partagez sur :

France 3 diffuse jeudi soir la première partie d'un double documentaire sur la jeunesse qui galère.

Un cri du cœur. Un cri de douleur, aussi. Jeudi soir, France 3 diffuse Et la jeunesse bordel !!!, la première partie d'un documentaire qui suit plusieurs jeunes, de 20 à 26 ans, qui tentent de s'en sortir.

Génération galère. Des chiffres d'abord, martelés à différentes reprises dans le documentaire. Un jeune sur quatre est au chômage, un sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, la moitié des jeunes actifs sont embauchés en CDD ou intérim contre 17% dans les années 1980. Aucune de ces données n'est inconnue, mais la force du documentaire est sans doute de poser des visages sur ces chiffres.

Il y a Léa, qui cumule sur son CV 37 employeurs en 24 mois et calcule ses courses au centime près. Il y a aussi Benjamin, coincé dans la "trappe à précarité", qui veut reprendre ses études et doit vivre avec sa petite amie avec 250 euros par mois. Et il y aussi Ana, Martin ou encore Hamza. Tous ont des trajectoires particulières dont la courbe suit celle de la précarité. Tous ont des projets, des idées, de la volonté et des envies, mais doivent composer avec un quotidien instable.

Pas de résignation. Même si Et la jeunesse bordel !!! est terrible dans son diagnostic sur la jeunesse française, le documentaire se refuse à être pessimiste. Au contraire, le point commun des jeunes, qui font l'objet de ces portraits, est qu'ils ont choisi de ne pas se résigner. Ils préfèrent se démener, même si parfois l'adversaire semble être un moulin à vent contre qui tout semble impossible.