Dix ans de la mort d'Amy Winehouse : un portrait inédit de la reine de la soul sur TMC

  • A
  • A
Partagez sur :
C’était une grande voix britannique. Amy Whinehouse, l’interprète de "Back to Back", est morte il y a dix maintenant, d’une overdose d’alcool. La chanteuse, extrêmement populaire, n’avait que 27 ans. Dans un documentaire, Pierre-François Glaymann raconte son destin tragique. Le réalisateur livre les secrets du tournage sur Europe 1, mardi.

Il y a presque dix ans, Amy Winehouse, la chanteuse anglaise au talent immense, à la voix puissante et émouvante, s’éteignait après avoir fait une overdose d’alcool. Elle n’avait que 27 ans et une carrière courte et dense. Le réalisateur Pierre-François Glaymann a enquêté sur cette jeune femme dans un documentaire intitulé Amy Winehouse, 10 ans déjà, le destin tragique de la diva de la soul.

Amy Whinehouse adulée, copiée et traquée

"Elle ne rêvait absolument pas de cette célébrité", confie le journaliste Pierre-François Glaymann. Dans son film documentaire, diffusé mardi soir sur TMC, il brosse le portrait d’une âme brisée. Sa carrière exceptionnelle commence alors qu’elle n’a que 17 ans, en 2001. "Lorsqu’elle est traquée par les paparazzis, elle a à peine 20 ans", explique le journaliste. La chanteuse devient très vite "une mégastar" avec 22 millions d’albums vendus en 2008.

Mais ce succès, elle ne le voulait pas. Ce dont elle rêvait... c’était de chanter et d’être femme au foyer. Loin de ce qu’elle a vécu et qui a fini par la détruire.

"Elle est adulée, elle est copiée, elle est traquée. Et elle implose", souffle Pierre-François Glaymann. Cette chute arrive très tôt car elle s’est, entre-autre, entourée de "personnes toxiques". C’est le mari d’Amy Winehouse qui l’initie aux drogues dures, explique le réalisateur du documentaire. Avant de conclure : "quand on additionne tout ça, c’est un cocktail qui va entraîner la mort de cette jeune femme à 27 ans".

Pour ses proches, c'est "comme si elle était toujours là"

Dans le documentaire, la vie de la jeune femme est racontée à travers des archives rares et touchantes. Des proches de la chanteuse ont également accepté de témoigner. Sa meilleure amie, Juliette Ashby, s’exprime pour la première fois à la télévision française, même si "cela a été long", pour la convaincre d’après Pierre-François Glaymann. "Lors de l’interview, elle a pleuré à moultes reprises. C’est difficile de ré-évoquer tout ça pour les gens qui l’ont connue", indique-t-il.

Le tatoueur d’Amy Winehouse se livre également face à la caméra ."Il a pleuré je ne sais combien de fois parce qu’il était saisi par l’émotion. Comme si elle était toujours là", commente Pierre-François Glaymann. Ces souvenirs émouvants sont à retrouver dans le documentaire Amy Winehouse, 10 ans déjà, le destin tragique de la diva de la soul, diffusé ce mardi soir à 21h15 sur TMC.

Europe 1
Par Antoine Genton