Denise Bombardier : "Le mouvement #MeToo a changé des choses et en même temps pas beaucoup"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chez Anne Roumanoff, la journaliste canadienne évoque les difficultés rencontrées par les femmes dans le milieu du journalisme. Elle revient aussi sur l'agression sexuelle qu'elle a subie à l'âge de douze ans.

ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Journaliste et écrivaine, Denise Bombardier a travaillé pendant plus de 30 ans outre-Atlantique, sur la chaîne de télé Radio Canada. Une carrière qu'elle raconte, ainsi que sa vie, dans une autobiographie intitulée Une vie sans peur et sans regret. Chez Anne Roumanoff mardi, Denise Bombardier revient sur le sexisme dans le monde politique et journalistique, ainsi que l'agression sexuelle qu'elle a subie à l'âge de douze ans.

>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Il faut que les tribunaux soient à la hauteur". Journaliste reconnue pour son franc-parler et sa ténacité, Denise Bombardier explique que cette image n'a pas toujours été aussi bien perçue. "Quand j’ai réussi à décrocher l’émission la plus importante de Radio Canada, une émission politique, j’ai littéralement pris la place d’un homme", se souvient-elle. "On disait de mes confrères masculins : 'il a de la crédibilité, de la force, il a 'planté' le ministre'. Moi on disait : 'elle est mal baisée, c’est pour ça qu’elle est agressive'", décrit l'écrivaine. Du haut de ses longues années de carrière, Denise Bombardier déplore que le comportement des femmes soit réduit à une question d'hormones. "Quand on parle d'une femme, c’est fou, on évoque immédiatement ses ovaires", constate-t-elle.

Depuis le mouvement #MeToo, Denise Bombardier confie avoir vu des modifications "de mentalités et de comportements". "#MeToo a changé des choses et en même temps pas beaucoup", relativise-t-elle tout de même. "Pour que les choses changent, il faut que les tribunaux soient à la hauteur. Sur cent femmes qui dénoncent une agression sexuelle au Canada, il n'y en a que deux qui réussissent à aller en procès", affirme la journaliste.

"J’ai été agressée sexuellement par un producteur de Radio Canada". Dans son livre Une vie sans peur et sans regret, Denise Bombardier évoque également pour la première fois l'agression sexuelle dont elle a été victime à l'âge de douze ans. "J’ai été agressée sexuellement par un producteur de Radio Canada qui ne faisait que des émissions pour enfants", confie-t-elle. Il a fallu une vie et que sa mère soit sur le point de mourir pour qu'elle lui raconte ce drame. "Tu n’es pas capable de dire ça à ta mère quand tu as douze ans. Même aujourd’hui, les enfants ne le font pas", indique la journaliste. "Le silence et l'aveuglement des adultes sont terribles dans les cas d’agressions sexuelles sur enfants. On ne veut pas voir", estime Denise Bombardier.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau