Cyril Lignac affronte Jean-François Piège dans "Chef contre chef" : "Un vrai match entre deux copains"

  • A
  • A
0:50
© Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Invité jeudi d'Europe 1, la star de la cuisine Cyril Lignac est venue présenter sa nouvelle émission, "Chef contre chef", dans laquelle il affronte son ami et confrère Jean-François Piège, dans un concours tourné en Italie et diffusé sur M6.
INTERVIEW

C'est un duel au sommet qui doit être diffusé jeudi soir sur M6, à 21h05. Dans un nouveau concours de cuisine, Chef contre chef, le cuisinier Cyril Lignac se mesure au tout aussi reconnu Jean-François Piège, deux fois étoilé. Un programme tourné en Italie, et lors duquel les deux as des fourneaux se défient dans plusieurs épreuves autour de la cuisine traditionnelle napolitaine. Des épreuves qui ont mis parfois ces professionnels en difficulté, comme le reconnaît Cyril Lignac, invité jeudi de Culture Médias, sur Europe 1. "Le but du programme était aussi de nous mettre dans une situation un peu inconfortable", explique-t-il. 

Le concept de l'émission, c'est "deux copains chefs qui vont s'affronter en terre inconnue", précise-t-il, interrogé par Philippe Vandel. Car entre Cyril Lignac et Jean-François Piège, une véritable amitié s'est nouée au cours des années. "On est copains dans la vie et le métier", confirme l'ancien juré de Top Chef. "On partage la cuisine, nos secrets". 

"L'Italie a une culture de cuisine qui parle aux Français" 

Ce duel, que Cyril Lignac décrit comme celui de "David (lui-même) contre Goliath (Jean-François Piège)" a été relativement facile à mettre en place, selon l'invité d'Europe 1. "Ça s'est fait facilement", confirme Cyril Lignac, qui nie toute frilosité des protagonistes, qui auraient pu être rebutés à l'idée de voir leur réputation ternie par une mauvaise performance. "On est dans une société très moralisatrice, et toujours en train de dire que, parce qu'on a deux étoiles, on a peur de tout perdre", regrette le chef cuisinier, qui décrit l'émission comme "un concours de copain avant tout",  avec de la "bonne humeur". 

Mais pourquoi être allé tourner à Naples ? L'Italie a "une culture de cuisine qui parle aux Français", note Cyril Lignac. "On aime tous la cuisine italienne, mais on ne la connait pas vraiment". Face à cette culture culinaire étrangère, tout n'a pas été facile. Cyril Lignac qui a d'ailleurs terminé l'épreuve finale "submergé par l'émotion", au bord des larmes après les compliments du jury de grands chefs italiens sur son plat. 

Vers un match retour ? 

Mais certains médias ont d'ores et déjà relevé qu'aucun des deux candidats ne se retrouve vraiment en échec pendant l'émission, comme L'Obs, qui finit par s'interroger sur un éventuel "faux duel, un peu arrangé, sans véritable perdant". Des critiques qui agacent Cyril Lignac. "Tout est prétexte à des choses tordues", regrette-t-il, avant d'assurer qu'à la télévision, "ça peut aussi être quelque chose de vrai".

En cas de succès, le programme pourrait être reconduit, annonce-t-il enfin. "On va voir les audiences. Si ça marche et que le public est au rendez-vous, on fera un match retour, peu importe où, peut-être au Japon, au Maroc, ou en Espagne, dans un endroit où il y a une culture de cuisine qu'on ne connait pas et surtout où on n'est pas connus". 

Europe 1
Par Antoine Terrel