"C'est votre dernier mot ?", cette formule de Jean-Pierre Foucault qui lui colle à la peau

  • A
  • A
"L’hôtesse m’a demandé si je voulais un verre d’eau et m’a demandé 'c’est votre dernier mot' ?", a raconté Jean-Pierre Foucault 4:50
"L’hôtesse m’a demandé si je voulais un verre d’eau et m’a demandé 'c’est votre dernier mot' ?", a raconté Jean-Pierre Foucault © Capture d'écran TF1 replay
Partagez sur :
Contacté mercredi par Europe 1 qui recevait Laurence Jomand, productrice historique du jeu "Qui veut gagner des millions", Jean-Pierre Foucault est revenu sur ses 19 ans à la présentation du programme, expliquant qu'encore aujourd'hui, sa célèbre question "C'est votre dernier mot ?" lui est très régulièrement posée.
INTERVIEW

Son plateau intimiste, ses lumières tamisées, sa musique basée sur les battements du cœur… Et le fameux gimmick "C’est votre dernier mot ?". L’émission Qui veut gagner des millions a marqué toute une génération, incarnée par l’animateur culte de la télévision française, Jean-Pierre Foucault. Alors que Laurence Jomand, productrice historique du jeu, était l’invitée d’Europe 1, mercredi, pour revenir sur la genèse du programme, Europe 1 en a profité pour lui faire une surprise en appelant l’animateur avec qui elle a travaillé pendant 19 ans. L’occasion pour lui d’expliquer combien, encore aujourd’hui, Qui veut gagner des millions lui colle à la peau.

"J'y ai encore eu droit ce matin dans l'avion"

Tous les jours, dit-il. Tous les jours, Jean-Pierre Foucault entend cette fameuse formule. Celle qu’il a lui-même répétée pendant près de deux décennies sur le plateau de TF1 à des candidats anxieux que cette phrase, pourtant simple, n'aidait en rien : "C’est votre dernier mot ?" S’en amusant, mercredi sur Europe 1, l’animateur confie l’avoir encore entendue quelques heures plus tôt. "J’y ai encore eu droit ce matin dans l’avion", explique-t-il. "L’hôtesse m’a demandé si je voulais un verre d’eau et m’a demandé 'c’est votre dernier mot' ? Je lui ai répondu qu'elle était la première de la journée, mais certainement pas la dernière."