Comment Faustine Bollaert garde-t-elle le moral face aux angoisses de ses invités ?

, modifié à
  • A
  • A
Faustine Bollaert 5:38
Faustine Bollaert présente "Ça commence aujourd'hui" chaque jour de semine à 14h sur France 2 © Europe 1
Partagez sur :
Faustine Bollaert présente un nouveau numéro de "La boîte à secrets", vendredi soir sur France 3. Invitée de "Ça fait du bien" le même jour, l'animatrice télé est aussi revenue sur son émission de témoignages à succès, "Ça commence aujourd'hui". Elle explique comment elle gère la charge émotionnelle de ses invités.
INTERVIEW

Qu'il s'agisse de belles histoires ou d'épreuves de vie, ce sont toujours des moments forts en émotion que viennent raconter chaque jour les invités de Faustine Bollaert dans son émission Ça commence aujourd'hui. Invitée de Ça fait du bien vendredi, l'animatrice explique comment elle fait pour trouver l'équilibre entre une empathie nécessaire à l'écoute de ses invités, et un détachement qui lui évite que ces histoires ne lui créent angoisses et inquiétudes.

Pour Faustine Bollaert, l'astuce est de conditionner son esprit. "Quand j'arrive dans mon émission, je suis dans une empathie totale avec mes invités, je suis une éponge", reconnaît-elle. "Mais avant et après, je mets mon armure. Quand je retourne dans ma loge, il faut savoir qu'une heure après j'enchaîne avec une autre émission, et d'autres sujets."

"Je pourrais faire 14 mammographies"

Il faut donc que la présentatrice utilise cette pause pour se rendre à nouveau disponible pour écouter de nouvelles histoires. "J'ai un exercice où je sors de ces histoires", explique Faustine Bollaert. "C'est le moment de l'humour, le temps du pas de côté, peut-être le temps du cynisme aussi parfois. Je suis extrêmement sincère avec mes invités. Mais j'ai besoin d'être structurée et d'avoir une discipline à côté."

Mais les épreuves que racontent ses invités la poursuivent parfois après le tournage de l'émission. En se projetant dans les histoires qu'elle leur fait raconter, l'animatrice se crée parfois des angoisses. "Je pourrais faire 14 mammographies, je pourrais changer 17 fois mes codes d'alarme chez moi", illustre-t-elle sur le ton de l'humour.

Faustine Bollaert a donc décidé de consulter un psychologue. "À un moment, il faut bien que je dise à quelqu'un de quelle manière ces sujets m'ont bouleversée. Et je pense que ce n'est pas forcément le rôle de mon mari, à qui je vais faire des angoisses qui n'existent pas chez lui", blague-t-elle.

"Mes invités me donnent des leçons de vie"

L'animatrice explique prendre ses distances et ne pas pouvoir faire le "service après-vente " de ses émissions. Ce qui ne l'empêche pas de garder parfois le lien avec certains invités. "Quand quelqu'un dit qu'il attend des résultats d'un examen de santé, ça m'est arrivé d'aller chercher les gens sur Instagram pour demander des nouvelles", confie Faustine Bollaert.

Malgré l'émotion suscitée par certains témoignages, Faustine Bollaert ne se voit pas arrêter Ça commence aujourd'hui. Louant le courage de ses invités qui viennent dévoiler des histoires personnelles à la télévision, elle explique que cette émission l'a changée.

"Mes invités me donnent des leçons de vie tous les jours, sur ma capacité à me remettre en question, à avancer sur des domaines que je ne connaissais pas du tout", indique-t-elle. "Aujourd'hui, je trouve la vie beaucoup plus nuancée. Ces témoignages m'élèvent."

Europe 1
Par Alexis Patri