Près de la moitié des Français désormais abonnés à un service de vidéo à la demande

  • A
  • A
En France, le nombre de personnes qui utilisent des offres de vidéos à la demande par abonnement ne cesse de progresser selon le baromètre de la Hadopi. 1:05
En France, le nombre de personnes qui utilisent des offres de vidéos à la demande par abonnement ne cesse de progresser selon le baromètre de la Hadopi. © Pixabay
Partagez sur :
En France, près de 50% de la population a accès un service de vidéos à la demande par abonnement payant comme Netflix, OCS, MyCanal ou encore Disney +, selon le baromètre de la Hadopi. Un chiffre qui ne cesse de progresser depuis un an avec un recrutement de nouveaux abonnés particulièrement important pendant le confinement. 

En France, le nombre de personnes qui utilisent des offres de vidéos à la demande par abonnement ne cesse de progresser selon le baromètre de la Hadopi (la haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet). Selon la Hadopi, la moitié des Français a désormais accès à un abonnement payant de vidéos à la demande, comme Netflix ou Disney +.

25% d'abonnés en plus pendant le confinement

Le nombre d'abonnées à ces plateformes est en constante progression depuis le début du confinement. Il continue de grimper même depuis le début du déconfinement le 11 mai. En un an, nous sommes passés d’un tiers des Français abonnés à ces services à 50%. Une hausse spectaculaire portée par la situation exceptionnelle que nous avons traversée.

D’ailleurs, le recrutement de ces nouveaux abonnés a été particulièrement important lors de la seule période de confinement : 25% d'internautes français en plus ont souscrit à une offre.

Cette période semble en revanche ne pas avoir fait progresser le piratage. La Hadopi estime que le niveau de consommation illicite des biens culturels est à peu près identique à celui de l’année dernière à la même époque.

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Céline Brégand