Amandine Bégot : "'Contre-enquête' n'est pas juste une nouvelle émission de faits divers"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Chez Philippe Vandel dimanche, la journaliste Amandine Bégot présente le nouveau magazine d'investigation de la sixième chaîne.
INTERVIEW

Jeudi 14 mars, M6 lance son nouveau magazine d'investigation : Contre-enquête. Présenté par Amandine Bégot (ancienne figure d'I-Télé), le programme souhaite se démarquer des autres émissions du même genre. La journaliste était chez Philippe Vandel dimanche pour évoquer ce magazine.

"On retourne sur le terrain". "Ce n'est pas juste une nouvelle émission de faits divers", affirme en préambule Amandine Bégot. "On retourne sur le terrain, on ne fait pas que raconter l'histoire", assure-t-elle, prenant en exemple le futur sujet diffusé jeudi sur "Nordahl Lelandais : Maëlys et le mystère des disparus des Alpes". "Il y a plus d'une dizaine de journalistes qui ont travaillé pendant un an, sur le terrain, qui ont collecté des dizaines de témoignages", détaille l'animatrice.

"Il y a bien d'autres cas". Dans l'émission que les téléspectateurs de M6 pourront voir jeudi, l'équipe de Contre-enquête soulève notamment le cas d'une trentaine de personnes disparues, de manière totalement inexpliquée dans la région des Alpes, et qui pourraient être liées à Nordahl Lelandais. "Il y avait le cas d'Arthur Noyer, mais il y a bien d'autres cas", fait savoir Amandine Bégot. Le programme évoque notamment le cas de Lucie Roux, hospitalisée en institut psychiatrique en même temps que Nordahl Lelandais, à Bassens, en Savoie. Les journalistes ont notamment recueilli le témoignage d'une personne qui "les a connus tous les deux à l'hôpital et les a vus déjeuner ensemble" plusieurs fois.

D'ici la fin de la saison, cinq numéros de Contre-enquête sont prévus. Une émission sur le gendarme Arnaud Beltrame et une autre sur le tueur en série Michel Fourniret sont notamment au programme.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau