Washington promet "une réponse militaire massive" en cas de menaces de Pyongyang

  • A
  • A
Le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis a tenu une réunion de crise dimanche avec Donald Trump.
Le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis a tenu une réunion de crise dimanche avec Donald Trump. © ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Après le nouvel essai nucléaire réalisé par la Corée du Nord, les États-Unis ont rappelé dimanche que le pays disposait de "nombreuses options militaires" pour se défendre.

Les États-Unis ont promis dimanche un "réponse militaire massive" en cas de menaces de la Corée du Nord visant le territoire américain ou ses alliés, insistant sur l'unité de la communauté internationale pour réclamer la dénucléarisation de la péninsule. "Nous avons de nombreuses options militaires et le président voulait être informé sur chacune d'entre elles", a déclaré le secrétaire à la Défense américain Jim Mattis lors d'une très brève allocution depuis la Maison-Blanche à l'issue d'une réunion avec Donald Trump.

"Nous avons la capacité de nous défendre". "Nous avons clairement indiqué que nous avions la capacité de nous défendre et de défendre nos alliés, la Corée du Sud et le Japon", a-t-il ajouté, évoquant un engagement "sans failles" envers ces pays. "Toute menace visant les États-Unis ou ses territoires, y compris (l'île du Pacifique) Guam, ou ses alliés, fera l'objet d'une réponse militaire massive", a-t-il mis en garde, le général Joe Dunford, chef d'état-major inter-armées des États-Unis, debout à ses côtés.

Jim Mattis a précisé que les État-Unis ne cherchaient en aucune manière "l'anéantissement total" de la Corée du Nord. Mais il a appelé son leader Kim Jong-Un à entendre le message du Conseil de sécurité de l'ONU, dont "tous les membres sont tombés d'accord, à l'unanimité, sur la menace que représente la Corée du Nord". Le Conseil de sécurité a prévu de se réunir en urgence lundi.