Une explosion dans une raffinerie fait plusieurs blessés aux États-Unis

, modifié à
  • A
  • A
incendie raffinerie superior 1280
Un vaste périmètre de sécurité a été instauré autour de la raffinerie de Superior, une ville de 27.000 habitants. © STEPHEN MATUREN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
À la suite de l'explosion survenue jeudi, un large périmètre de sécurité a été instauré autour du site. Les écoles ont fermé.

Une explosion dans une raffinerie de pétrole a fait plusieurs blessés jeudi matin dans la ville de Superior, dans l'État américain du Wisconsin, aux États-Unis. Un large périmètre de sécurité a été instauré autour de l'installation en feu, ont indiqué les autorités locales.

Six blessés. "Six personnes ont été blessées et transportées dans des hôpitaux", a indiqué le maire de la ville Jim Paine lors d'une conférence de presse. Il a ajouté que plusieurs autres personnes avaient également été blessées mais de manière moins importante, et qu'elles ont été traitées sur place. "À ce stade, nous n'avons pas eu de décès", a assuré le maire. Plus tôt, le chef des pompiers de Superior avait fait état dans un communiqué de "plusieurs victimes", dont cinq personnes transportées à l'hôpital. Il n'avait pas donné de détail sur la gravité des blessures des victimes, mais assuré qu'il n'y avait pas eu de décès.

Écoles fermées et habitants évacués. Un vaste périmètre de sécurité a été instauré autour de la raffinerie de Superior, une ville de 27.000 habitants située à quelque 320 kilomètres de la frontière avec le Canada. Les écoles situées dans ce périmètre ont été fermées et des centres ont été ouverts pour accueillir les résidents évacués.

Un incendie jusqu'à épuisement du pétrole. Une première explosion a eu lieu vers 10h06 locales, soit 16h06 en France. Elle a été suivie de plusieurs autres explosions puis d'un incendie qui donnait lieu à une importante fumée. "On me dit que cet incendie brûlera probablement jusqu'à ce que le pétrole soit consommé et cela pourrait prendre quelques jours", a avancé le chef de la police Nicholas Alexander, interrogé sur la chaîne de télévision locale WDIO. Les causes de l'explosion dans cette raffinerie de l'entreprise Husky Energy, qui emploie quelque 165 personnes, n'étaient pas connues dans l'immédiat. Les pompiers ont simplement précisé que l'explosion s'était produite au niveau d'une petite citerne contenant "du brut ou du goudron". Une fuite de goudron a été contenue, ont-ils ajouté.