Un Brexit sans accord devient "chaque jour plus probable", selon Michel Barnier

  • A
  • A
Une sortie de l'UE sans accord pour le Royaume-Uni devient "chaque jour plus probable", selon Michel Barnier.
Une sortie de l'UE sans accord pour le Royaume-Uni devient "chaque jour plus probable", selon Michel Barnier. © Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :
Après le nouveau rejet par les députés britanniques de solutions alternatives à l'accord de Brexit négocié par Theresa May, le négociateur en chef pour l'UE observe qu'une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE devient "chaque jour plus probable".

Une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE devient "chaque jour plus probable", a déclaré mardi le négociateur de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, au lendemain d'une nouvelle série de votes indicatifs au parlement britannique.

"Un Brexit sans accord n'a jamais été mon souhait mais il devient chaque jour plus probable", a affirmé Michel Barnier lors d'une conférence organisée par le think tank EPC, à Bruxelles. "L'UE des 27 [c'est-à-dire tous les États membres de l'Union excepté le Royaume Uni] est maintenant prête" à cette éventualité, a-t-il prévenu.

"Ce traité est et sera le seul"

"N'oublions pas d'abord que nous avons déjà un accord, et il a été conclu par Theresa May, le gouvernement britannique, le Conseil européen et le Parlement européen le 25 novembre dernier, il y a quatre mois", a rappelé Michel Barnier. "Nous avons essayé de faire en sorte que le Royaume-Uni puisse quitter l'UE le 29 mars, comme le Royaume-Uni l'avait prévu... Si le Royaume-Uni veut toujours quitter l'UE d'une manière ordonnée, cet accord, ce traité est et sera le seul", a-t-il continué.

Le Royaume-Uni se trouvait dans l'impasse mardi à dix jours de sa sortie de l'Union européenne, après le rejet lundi soir par les députés britanniques de toutes les alternatives proposées à l'accord de Brexit du gouvernement.