Syrie : la Russie échoue à faire condamner les frappes à l'ONU

, modifié à
  • A
  • A
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Les Russes, alliés du régime syrien, n'ont pas réussi à recueillir les neuf voix nécessaires au conseil de sécurité de l'ONU. 

La Russie a échoué samedi à faire adopter par le Conseil de sécurité une résolution condamnant les frappes américaines, françaises et britanniques en Syrie, ne recueillant pas les 9 voix nécessaires à son approbation. La Russie, la Bolivie et la Chine ont voté pour le texte, huit pays ont voté contre et quatre se sont abstenus. Le projet de texte, de cinq paragraphes, faisait part d'une "grande inquiétude" face à "l'agression" contre un Etat souverain, qui viole, selon Moscou, "le droit international et la Charte des Nations unies".

Des représailles à une attaque chimique attribuée au régime syrien. Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont déclenché des frappes dans la nuit de vendredi à samedi contre le régime de Bachar al-Assad, accusé d'attaques chimiques sur des civils. La Russie, alliée de longue date du président syrien Bachar al-Assad, a condamné une "agression" du camp occidental. Les États-Unis ont déjà annoncé qu'il n'y aurait pas de nouvelles frappes tant que le régime syrien s'abstient de recourir à des armes chimiques.