Qui est Trevor Neilson, ce mécène qui finance la désobéissance civile sur le climat ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que le mois de juillet a été le mois le plus chaud enregistré sur terre, la question des moyens pour lutter contre le réchauffement climatique se pose plus que jamais. Pour certains, il ne faut plus rien attendre des accords politiques et des appels à la désobéissance civile sont lancées.

Trevor Neilson, investisseur américain, a lancé au début du mois de juillet, le Climate Emergency Fund (CEF), un fonds consacré au financement de la désobéissance civile pour le climat.

Une initiative qui peut surprendre mais qui trouve sa justification dans une catastrophe climatique. L’an dernier, il a dû fuir en catastrophe sa maison avec sa femme et ses enfants, sous la menace d’un gigantesque incendie qui ravageait la Californie : "Cette expérience, ma famille fuyant un feu provoqué par le changement climatique, m’a convaincu : nous n’avons pas le temps d’être diplomates" raconte-t-il au journal Le Monde.

Un fond pour financer des mouvements radicaux

Le but de ce fond est de financer les mouvements radicaux qui luttent contre le réchauffement et notamment par la désobéissance civile. Trevor Neilson donne pour exemple ces activistes britanniques qui ont réussi à faire déclarer l’urgence écologiste par leur Parlement, après avoir occupés un pont de Londres pendant une semaine, Extinction Rebellion.

Le milliardaire entraîne dans son sillage des noms célèbres comme Robert Kennedy. Ces nouveaux mécènes ont déjà récolté un demi-million de dollars et promettent beaucoup plus pour enfin changer de braquet dans la lutte climatique.

Europe 1
Par Xavier Yvon