Pyongyang accueillera en 2019 sa 1ère compétition sportive internationale depuis le dégel

  • A
  • A
La Corée du Nord montre ainsi sa bonne volonté sur le plan international
La Corée du Nord montre ainsi sa bonne volonté sur le plan international © MANAN VATSYAYANA / AFP
Partagez sur :
La Corée du Nord organisera les championnats asiatiques junior d'haltérophilie en 2019, une revanche après s'en être fait retirer l'organisation pour l'édition 2018.

L'annonce pourrait amorcer la fin de la mise au ban sportive de Pyongyang : le ministre des Sports nord-coréen et la Fédération asiatique d'haltérophilie sont tombés d'accord dimanche pour organiser les championnats asiatiques junior dans la capitale nord-coréenne en 2019.

Une équipe commune pour les Jeux asiatiques. L'événement international, qui débutera le 27 octobre l'an prochain, sera le premier à se dérouler en territoire nord-coréen depuis le début de la détente diplomatique entre Pyongyang et la communauté internationale. La Corée du Nord a profité des Jeux asiatiques, en marge desquels a été signé l'accord, pour montrer sa volonté d'ouverture : ses athlètes ont fait équipe commune avec les Coréens du Sud dans trois disciplines, et les sportifs des deux pays ont défilé ensemble derrière un drapeau représentant une Corée réunifiée lors de la cérémonie d'ouverture.

Une sorte de revanche pour la Corée du Nord. L'attribution des championnats asiatiques junior d'haltérophilie sonne comme une revanche pour la Corée du Nord, qui s'était vu retirer l'organisation des championnats du monde junior 2018 de la discipline, à la suite de sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu relatives notamment à la question nucléaire. Également victime des tensions diplomatiques, l'organisation des championnats du monde junior de judo 2018 avait été retirée à Pyongyang.