Pour Hubert Védrine, l'Amérique "est plus divisée qu'elle ne l'a été depuis la guerre de Sécession"

, modifié à
  • A
  • A
Hubert Védrine estime possible le risque de violences après les élections. 2:15
Hubert Védrine estime possible le risque de violences après les élections. © Europe 1
Partagez sur :
Mardi, au micro d'Europe 1, l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine a jugé que des violences étaient possibles aux Etats-Unis après l'élection présidentielle, en raison de la division du pays. Selon lui, l'Amérique "est plus divisée qu'elle ne l'a été depuis la guerre de Sécession". 
INTERVIEW

Faut-il craindre des violences après la proclamation des résultats de l'élection présidentielle américaine ? Alors que les Américains se rendent mardi aux urnes pour choisir entre le président sortant Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden, de nombreux observateurs redoutent des heurts en cas de score serré, alors que le milliardaire a mené une campagne très agressive, et laissé entendre qu'il pourrait ne pas reconnaître les résultats en cas de défaite. Pour Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, "il peut y avoir des violences", car le pays "est plus divisé qu'il ne l'a été depuis la guerre de Sécession". 

Pour Hubert Védrine, en laissant planer le doute sur ses intentions en cas de défaite, Donald Trump "bluffe". Pour autant, ajoute-t-il, "il se peut qu'il y ait une sorte de guérilla de quelques semaines si Biden est en tête, mais pas suffisamment pour que le résultat soit évident tout de suite". 

Une crise de régime ? "Je ne crois pas qu'on en arrivera là"

Mais en cas de chaos électoral, quelle attitude devront adopter les dirigeants européens ? "Cela dépend", répond Hubert Védrine. En cas d'une simple attente de validation des résultats par la Cour suprême, "les dirigeants européens n'auront rien de spécial à faire jusqu'à la conclusion de la Cour et la date d'entrée en fonction du nouveau président", dit-il. Et de poursuivre : "C'est uniquement dans le cas extravagant où il y aurait à ce moment là une vraie crise de régime que les Européens devraient prendre leurs responsabilités". 

PODCAST - (Ré)écoutez Mister President

Le politologue Olivier Duhamel vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948, de Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush, père et fils… 

>>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr,  sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

"Mais je ne crois pas qu'on en arrivera là", ajoute l'ancien ministre, qui estime toutefois que quoiqu'il arrive, "ça ne dispensera pas les Européens d'avoir une attitude qui ne soit pas celle d'un spectateur". 

Europe 1
Par Antoine Terrel