Ouragan Irma : au moins 9 morts et 7 disparus dans les îles françaises

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Au moins 18 personnes sont mortes dans les Caraïbes après le passage de l'ouragan Irma, qui menace désormais Cuba et la Floride. Un autre cyclone de force 4 s'approche des Antilles. 
L'ESSENTIEL

L'"apocalypse" Irma continue de semer la peur. Après son passage dévastateur dans les Caraïbes, où au moins 18 personnes sont mortes - 9 dans les îles françaises, 4 dans les Îles Vierges, 2 à Porto Rico, 2 dans la partie néerlandaise de Saint-Martin et une à Barbuda - l'ouragan Irma est maintenant attendu vendredi soir à Cuba avant de frapper la Floride. Pendant que ceux qui se trouvent sur son chemin s'attendent au pire, ceux qui ont croisé sa route constatent l'ampleur des dégâts. 

>> Article actualisé à 23h50, retrouvez de nouvelles informations dès 6h

Les principales infos à retenir

  • Au moins 18 personnes sont mortes depuis jeudi, dont 9 dans les îles françaises
  • Irma menace désormais Cuba et les États-Unis 
  • Un autre ouragan de catégorie 4 s'approche des Antilles

Un bilan humain non définitif. Le bilan du passage de l'ouragan Irma a encore enflé vendredi : le ministère de l'Intérieur français a annoncé que la catastrophe avait fait au moins neuf morts et sept disparus dans à Saint-Martin et Saint-Barthélémy. Sur les deux îles françaises, le nombre de blessés s'élève par ailleurs à 112, dont deux graves. "Mais ce bilan reste à prendre avec beaucoup de précaution parce que nous pouvons découvrir un certain nombre de victimes que nous n'avions pas vu jusqu'à présent", a précisé le ministre Gérard Collomb. 

À ce stade, l'ouragan Irma a fait au moins 18 morts dans les Caraïbes : outre les 9 morts dans la partie française de Saint-Martin, deux personnes sont décédées (et 43 blessées) dans la partie néerlandaise de l'île; au moins deux personnes ont été tuées à Porto Rico; quatre dans les îles Vierges américaines; et une à Barbuda. Un disparu, emporté par les eaux en crue, a également été signalé en Haïti.

À Saint-Martin, de nombreuses personnes sont encore à la recherche de proches disparus depuis jeudi. La préfecture de Guadeloupe a d'ailleurs lancé un appel destiné à recenser les personnes en mauvaise santé, les personnes dont on est sans nouvelles ainsi que les offres de logements sûrs et d'aides matérielles et humaine. Xavier Yvon, notre envoyé spécial sur place, a assisté aux retrouvailles déchirantes de deux amies, longtemps restées sans nouvelle l'une de l'autre.

sandyok

Alors que le gouvernement a annoncé la mobilisation d'importants moyens de secours, les habitants, sur place, "attendent de l’aide immédiate" et ne cachent pas leur inquiétude pour les jours à venir. "Ils ont un sentiment d’angoisse, car les secours ne sont pas encore arrivés. Les habitants se demandent s’il y aura assez de vivres, d’eau et de fioul pour tenir", témoigne Xavier Yvon. La situation est particulièrement critique dans les quartiers défavorisés, comme le bidonville de Sandy-Ground, entièrement rasé par le cyclone. 

Plus de 200 millions d'euros de dégâts. Aux Antilles françaises, le coût des dégâts provoqués par l'ouragan devrait être "bien supérieur" à 200 millions d'euros, a estimé le patron de la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles en France. Concernant l'indemnisation, les victimes peuvent espérer une procédure accélérée et obtenir une réparation des dommages "dans les deux, trois mois", après la signature de l'état de catastrophe naturelle à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, prévue vendredi. 

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a par ailleurs évoqué des "pillages" qui se sont produits sous ses yeux tandis qu'elle effectuait une mission de reconnaissance aérienne au-dessus des deux îles françaises. Elle a annoncé l'envoi de 400 gendarmes sur place en renfort. Des habitants ont également rapporté à Europe 1 des scènes de pillages par des bandes armées et organisées dans les habitations et les commerces. 

L'inquiétude grandit à Cuba et en Floride. Le cyclone, rétrogradé en catégorie 4 mais restant extrêmement dangereux, vendredi matin, est désormais en route vers Cuba, qu'il devrait frapper dans la soirée, avant de prendre le chemin vers le sud-est des États-Unis et la Floride. Irma devrait ensuite remonter vers les États-Unis, frappant d'abord la Floride, puis la Géorgie et la Caroline du Sud, selon les prévisions du centre américain des ouragans, qui annonce des marées supérieures de 8 mètres à la normale et "un danger d'inondations mortelles" durant les 36 prochaines heures. Des ordres d'évacuations obligatoires ont d'ailleurs déjà été émis pour les zones côtières de Floride et dans l'État de Géorgie, concernant près d'un million de personnes.

irma1280

Un autre cyclone en approche. Vendredi, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a par ailleurs appelé les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy à la prudence avant le passage, "dans la nuit de samedi à dimanche, heure continentale", d'un autre ouragan, Jose. Avec des vents de l'ordre de 140 km/h, cet ouragan aura "une force moindre" mais "générera des mouvements de houle qui peuvent atteindre un à deux mètres." L'ouragan Jose s'est renforcé en catégorie 4 vendredi. Il se trouvait à 100 km des petites Antilles vendredi soir.