Les États-Unis échouent à faire condamner le Hamas à l'ONU

  • A
  • A
Nikki Haley
La résolution de l'ambassadrice américaine Nikki Haley n'a pas recueilli la majorité nécessaire à son adoption. © Don EMMERT / AFP
Partagez sur :

Les États-Unis ont échoué jeudi à faire condamner le Hamas par l'Assemblée générale de l'ONU.

Les Etats-Unis ne sont pas parvenus jeudi à faire condamner le mouvement islamiste palestinien Hamas par l'Assemblée générale de l'ONU, la résolution de l'ambassadrice américaine Nikki Haley ne recueillant pas la majorité nécessaire à son adoption.

57 contre, 33 pour. Au préalable, le Koweït avait, lors d'un vote de procédure gagné de seulement trois voix, obtenu qu'une règle d'une majorité aux deux tiers soit appliquée au texte américain malgré de vives critiques de Nikki Haley. Le texte des États-Unis n'a recueilli que 87 voix, dont celles de l'Union européenne. Cinquante-sept pays ont voté contre et 33 se sont abstenus.

Une "gifle" à l'administration Trump, selon le Hamas. Le Hamas a qualifié ce rejet de "gifle" pour l'administration de Donald Trump. "L'échec de l'entreprise américaine aux Nations unies constitue une gifle pour l'administration des États-Unis et une confirmation de la légitimité de la résistance", a déclaré un porte-parole du Hamas, Sami Abou Zahri, utilisant une formule faisant référence aux groupes armés hostiles à Israël.