L'Australie et la Corée du Sud prennent des mesures contre les Boeing 737 MAX

, modifié à
  • A
  • A
"La suspension est immédiate", a déclaré Peter Gibson, porte-parole de l'Autorité australienne de l'aviation civile.
"La suspension est immédiate", a déclaré Peter Gibson, porte-parole de l'Autorité australienne de l'aviation civile. © WILLIAM WEST / AFP
Partagez sur :
Mardi, alors que l'Australie a décidé d'interdire les Boeing 737 MAX dans son espace aérien, la Corée du Sud a décidé de clouer au sol les avions de ce modèle. 

L'aviation civile australienne a interdit mardi tous les Boeing 737 MAX dans son espace aérien à la suite de l'accident d'un vol d'Ethiopan Airlines impliquant ce modèle du constructeur américain, comme l'ont fait plusieurs autres pays. La Corée du Sud a, pour sa part, décidé de clouer ces modèles de Boeing au sol. 

Deux compagnies concernées en Australie. "La suspension est immédiate", a déclaré Peter Gibson, porte-parole de l'Autorité australienne de l'aviation civile. "Bien qu'aucune compagnie aérienne australienne n'exploite le Boeing 737 MAX, deux compagnies étrangères desservent l'Australie avec ces types d'appareils", a ajouté l'ACSA dans un communiqué annonçant la suspension temporaire de l'exploitation des Boeing 737 MAX à destination ou en provenance d'Australie.

Hormis SilkAir, basée à Singapour, ayant déjà suspendu temporairement l'exploitation de son avion 737 MAX, Fiji Airways est le seul autre opérateur qui sera concerné par cette suspension temporaire, selon le communiqué.
Fiji Airways possède deux Boeing 737 MAX, ainsi que d'autres types d'appareils de sa flotte qui remplaceront le 737 MAX. L'ACSA travaille avec Fiji Airlines pour réduire au minimum toute perturbation et avec les régulateurs aux Fidji et à Singapour, précise-t-on dans le communiqué.

Deux appareils immobilisées en Corée du Sud. En Corée du Sud, le ministère des Transports sud-coréen a indiqué, dans un communiqué, avoir "conseillé à Eastar Jet, la seule compagnie sud-coréenne qui possède des B737-8 (deux appareils), le modèle impliqué dans le crash d'Ethiopian Airlines, de les immobiliser". "Eastar Jet a accepté de le faire et nous a dit qu'elle suspendrait les opérations des appareils à compter de mercredi", a précisé le ministère.