L'Arabie saoudite nomme une femme ambassadrice à Washington

  • A
  • A
© CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
L'Arabie saoudite a nommé samedi pour la première fois une femme au poste d'ambassadrice aux Etats-Unis, alors que les relations entre les deux alliés ont été mises à mal par l'affaire Khashoggi.

La princesse Rima bint Bandar va remplacer à Washington le prince Khaled ben Salmane, frère cadet du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, nommé ministre adjoint de la Défense. Elle sera la première femme à devenir ambassadrice aux Etats-Unis, poste-clé de la diplomatie saoudienne.

Un "signal fort pour l'intégration des femmes dans le gouvernement et la force de travail". La princesse Rima est la fille du prince Bandar ben Sultan, qui fut ambassadeur aux Etats-Unis de 1983 à 2005. Considérée comme une avocate des droits des femmes, elle a notamment fait campagne pour une participation accrue de ces dernières dans le sport saoudien. "La princesse Rima sera la première ambassadrice de l'histoire saoudienne", a tweeté le fondateur de l'Arabia Foundation, un think-tank pro-saoudien, Ali Shihabi, estimant qu'il s'agit d'un "signal fort pour l'intégration des femmes dans le gouvernement et la force de travail" du royaume ultraconservateur.

Sa nomination intervient alors que l'image des dirigeants saoudiens a été profondément ternie par l'assassinat par un commando venu de Ryad du journaliste saoudien Jamal Khashoggi en octobre dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. L'affaire embarrasse l'administration américaine, soucieuse de préserver son alliance stratégique avec le royaume saoudien.