La jeune militante du climat Greta Thunberg exhorte l'UE à doubler ses ambitions

  • A
  • A
La jeune Greta Thunberg a rappelé jeudi à l'UE que l'objectif de réduction de 40% des émissions de gaz à effets de serre "n'est toujours pas suffisant".
La jeune Greta Thunberg a rappelé jeudi à l'UE que l'objectif de réduction de 40% des émissions de gaz à effets de serre "n'est toujours pas suffisant". © ARIS OIKONOMOU / AFP
Partagez sur :
La militante suédoise de 16 ans Greta Thunberg a appelé jeudi l'UE à réduire ses émissions de gaz à effets de serre de 80% d'ici à 2030 alors qu'elle était venue soutenir la marche des jeunes pour le climat à Bruxelles. 

La militante du climat suédoise Greta Thunberg, venue à Bruxelles soutenir la marche des jeunes qui a lieu chaque jeudi, en a profité pour appeler l'Union européenne à doubler ses objectifs de réductions de gaz à effet de serre.

Une réduction nécessaire de 80% des émissions, selon la militante. L'UE "a besoin d'une réduction de 80% d'ici 2030, qui inclue l'aviation et le transport maritime", soit un objectif environ "deux fois plus ambitieux que l'actuel", a lancé Greta Thunberg devant le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, à l'occasion de la session plénière du Conseil économique et social européen.

Des représentantes des jeunes engagés pour le climat. L'adolescente de 16 ans a été accueillie chaleureusement par cette assemblée représentant la société civile à Bruxelles, assaillie par les caméras et les photographes. Avant de prononcer un discours d'une dizaine de minutes, Greta Thunberg a fait venir à ses côtés plusieurs jeunes du mouvement Youth for Climate, qui organise jeudi à Bruxelles pour la septième semaine consécutive une marche pour le climat. Parmi eux, les têtes de pont du mouvement des jeunes Belges Anuna de Wever et Adelaïde Charlier.

Greta Thunberg fait une "grève" du climat. La jeune suédoise mène depuis août dernier une "grève" du climat, séchant les cours tous les vendredis pour aller protester devant le Parlement suédois. Le monde entier l'a découverte lors de son discours en décembre devant la 24ème conférence de l'ONU sur le climat en Pologne.

Déjà des mesures mises en place par l'UE. Dans le cadre de l'Accord de Paris, l'UE s'est engagée à réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre, et s'est appliquée depuis décembre 2015 à voter une série de mesures dans divers domaines - réforme du marché du carbone, mobilité propre, répartition de l'effort entre États membres, bâtiment, économies d'énergie - afin de parvenir à respecter ses engagements. Le commissaire à l'Action pour le Climat Miguel Arias Canete a même déclaré que ces dispositifs pouvaient permettre de viser une réduction de 45%.

"Cet objectif n'est toujours pas suffisant". "Certaines personnes disent que c'est bien ou ambitieux", a observé Greta Thunberg. "Mais cet objectif n'est toujours pas suffisant pour maintenir le réchauffement climatique sous 1,5°C", a-t-elle estimé. "Cet objectif n'est pas suffisant pour protéger le futur des enfants qui grandissent aujourd'hui", a-t-elle asséné.