Fusillade de Las Vegas : la compagne du tueur est rentrée aux États-Unis

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La compagne du tireur, qui avait été localisée par les enquêteurs, a quitté les Philippines mardi pour se rendre aux États-Unis.

La compagne du tueur de Las Vegas Stephen Paddock a atterri aux États-Unis mercredi à 4h30 (heure de Paris), selon le New York Times. Marilou Danley a pris un vol de Philippines Airlines depuis Manille pour Los Angeles. 

Déjà localisée. Dans les heures suivant la fusillade, la police avait par ailleurs lancé un avis de recherche pour la compagne du tireur, une femme nommée Marilou Danley. Elle a finalement été localisée à l'étranger, sans précision du pays. "Nous lui avons parlé et nous ne pensons pas qu'elle soit impliquée", a déclaré le shérif Lombardo. Les enquêteurs espèrent désormais obtenir des réponses de la part de celle, qui représente désormais l'unique "personne d'intérêt" de l'enquête.

Seule suspecte potentielle. D'après Canberra, Marilou Danley, 62 ans, est une ressortissante australienne. Elle a émigré aux Etats-Unis il y a 20 ans pour travailler dans les casinos. Elle vivait avec Stephen Paddock dans leur maison d'un lotissement pour retraités de Mesquite, à 145 km de Las Vegas. 

Arrivée en septembre aux Philippines, "son voyage retour vers les États-Unis a été coordonné avec les autorités du FBI", a confirmé un responsable policier. Danley, qui entend selon lui faire valoir sa totale innocence auprès des autorités, a quitté les Philippines sans escorte, mais sera accueillie par le Bureau fédéral à son arrivée sur le sol américain, a-t-il ajouté. Les enquêteurs la considèrent comme une "personne" présentant un "intérêt" mais elle est libre d'aller où elle veut. 

Un virement suspect. Les enquêteurs s'intéressent notamment à un virement de 100.000 dollars passé par Stephen Paddock vers un compte philippin, "manifestement destiné" à Marilou Danley, a précisé mardi un responsable de la Sécurité intérieure, sous le couvert de l'anonymat. Les enquêteurs estiment que la somme était peut-être destinée à assurer le confort de Marilou Danley une fois exécuté le projet de Stephen Paddock, ajoute-t-on de même source. 

Quel lien entre la compagne et le projet du tireur ? Sur les réseaux sociaux, Marilou Danley se décrit comme une "professionnelle des casinos", mère et grand-mère. Les autorités américaines souhaitent en particulier déterminer dans quelle mesure Stephen Paddock l'a encouragée à quitter les États-Unis avant de prendre les armes. Selon ce même responsable, les enquêteurs disposent d'éléments suggérant que le tireur s'est entraîné plusieurs fois dans d'autres endroits avant de mener à bien l'attaque sur le festival country Route 91 Harvest, à Las Vegas.

"Il y a des informations selon lesquelles ses papiers d'identité ont servi à réserver l'hôtel ou des détails comme ça", a déclaré mardi la ministre australienne des Affaires étrangères Julie Bishop.

Un projet minutieusement préparé. De nouvelles précisions sur le massacre et l'arsenal du tueur ont été mises au jour mardi. Selon Lombardo, il a fait feu sur la foule de quelque 20.000 personnes pendant neuf à onze minutes avant de retourner l'arme contre lui. Il avait en outre installé des caméras à l'intérieur et l'extérieur de sa chambre, notamment pour voir arriver la police à l'avance.

Au total, 47 armes lui appartenant ont été retrouvées dans sa chambre du Mandalay Bay et son domicile de Mesquite, ainsi qu'à Reno, dans l'ouest du Nevada, a précisé une agente spéciale du Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et explosifs. Équipées pour une douzaine d'entre elles de mécanismes automatiques artisanaux, les armes ont été achetées dans quatre États différents, le Nevada, l'Utah, la Californie et le Texas. Un stock de nitrate d'ammonium, un engrais susceptible d'être utilisé dans l'élaboration d'explosifs, a été retrouvé en outre dans la voiture de Stephen Paddock.

Toujours 20 victimes dans un état grave. Plus de 500 personnes ont été blessées, certaines piétinées pendant la bousculade causée par les rafales de tirs. Au moins 20 des survivants soignés à Las Vegas restaient mardi dans un état critique.