John Bolton sur Europe 1 : "Joe Biden peut réconcilier les États-Unis" après Donald Trump

, modifié à
  • A
  • A
John Bolton 1:14
John Bolton était l'invité d'Europe 1, mercredi, avant l'investiture de Joe Biden. © Europe 1
Partagez sur :
L'ancien conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, estime que Joe Biden mènera "une politique de l'establishment démocrate". Même si les divergences du républicain avec le nouveau président sont claires, son action à la Maison-Blanche pourrait trancher avec l'appétit de Donald Trump pour la "destruction".
INTERVIEW

Il est celui qui a tourné le dos à Donald Trump après avoir défendu bec et ongles sa politique internationale. Au terme d'une présidence mouvementée, John Bolton appelle de ses vœux une autre politique que celle menée par le milliardaire américain depuis 2017. Et selon l'ancien conseiller à la Sécurité nationale, en poste d'avril 2018 à septembre 2019, Joe Biden a la capacité de guérir un pays profondément divisé. "Il peut probablement réconcilier le pays s'il évite le type de politique de destruction qui était le propre de la politique de Donald Trump", affirme-t-il au micro d'Europe 1, mercredi matin.

"Revenir à une présidence plus normale"

"Je suis très heureux que la présidence Trump arrive à son terme. Je ne suis pas enthousiaste en ce qui concerne la présidence Biden", tempère néanmoins John Bolton, "faucon" partisan d'une ligne dure en matière de politique extérieure. "Il est important de revenir à une présidence plus normale avec un président plus normal."

Quel sera selon lui le visage de la présidence Biden, qui débute officiellement mercredi ? "Ce sera une présidence de centre-gauche de l'establishment démocrate, avec des débats qui s'engageront de façon normale avec le Parti républicain", prédit au micro de Sonia Mabrouk l'ancien conseiller de Donald Trump. Quelques mois après son départ de l'administration, John Bolton avait publié La pièce où ça s'est passé : 453 jours dans le Bureau ovale avec Donald Trump.

Pas d'inflexions sur la politique étrangère ?

En revanche, si Joe Biden peut selon lui apaiser le pays, la politique extérieure des États-Unis ne devrait pas connaître d'inflexions majeures : "Il y a une vision bipartisane très forte aux Etats-Unis, selon laquelle l'Europe ne respecte pas ses engagements. Barack Obama disait la même chose, à savoir que l'Europe ne contribuait pas suffisamment au budget de l'Otan. Je pense que l'Europe doit prendre des décisions fondamentales quant à sa position par rapport à la Russie, à la Chine. Il y a des menaces qui sont très fortes."

" Quelle sera la position prise par Biden concernant la Chine ? "

Et dans ce domaine, sur lequel il incarne l'aile néo-conservatrice du parti républicain, John Bolton n'est "pas sûr" que Joe Biden "soit prêt". "Les politiques démocrates, pendant de nombreuses années, ont été très faibles dans un certain nombre de domaines. La signature de l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien en 2015, les négociations menées par Biden sur le Traité de non-prolifération… Quelle sera la position prise par Biden concernant la Chine, l'accroissement massif de sa capacité militaire, sa position en termes de propriété intellectuelle, sa présence agressive sur l'Asie du Sud et du Sud-Est ? Ceci va demander de la part des alliés des États-Unis une réponse unifiée et beaucoup plus forte qu'elle ne l'est."