Hawaï : des centaines de maisons détruites par la lave du volcan Kilauea à Hawaï

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Ces maisons, situées dans des communes qui avaient été évacuées, ont été détruites par la lave du volcan Kilauea, ont indiqué mardi les autorités locales. 

Des centaines de maisons ont été détruites par la lave émanant du volcan Kilauea à Hawaï, l'un des plus actifs du monde, ont indiqué mardi les autorités.

Des maisons qui avaient été évacuées. "Nous avons perdu des centaines de maisons à Kapoho Beach Lots et Vacationland dans la nuit, mais nous n'avons pas le chiffre exact", a dit Janet Snyder, une porte-parole du comté de Hawaï. Ces derniers dégâts matériels viennent s'ajouter aux 117 autres maisons détruites depuis le début de l'éruption le 3 mai, qui a obligé à évacuer 2.500 personnes, a-t-elle précisé. Les deux derniers quartiers affectés par la lave avaient été évacués à l'avance. Aucune victime n'a pour l'instant rapportée.

L'Observatoire des volcans à Hawaï a indiqué qu'un survol tôt mardi avait confirmé que la lave avait complètement recouvert Kapoho Bay et inondé la majeure partie de Vacationland, couvrant en outre tout Kapoho Beach Lots à l'exception de sa partie nord.

20 km carrés recouverts de lave. Une série de séismes ont en outre été enregistrés sur l'île pendant la nuit lundi et jusqu'à mardi matin. L'un, d'une magnitude de 5,5, a provoqué un nuage de cendres. La lave a recouvert une surface de près de 20 kilomètres carrés depuis que le volcan est entré en éruption.

Vers une éruption majeure ? Le Kilauea est l'un des cinq volcans que compte l'île de Hawaï, la plus grande de l'archipel. Les scientifiques estiment que l'activité volcanique est peut-être annonciatrice d'une éruption majeure similaire à celle du milieu des années 1920. Mais ils ne craignent toutefois pas de victimes car les zones résidentielles les plus exposées ont été évacuées et la région où se trouve le volcan, dans le sud-est de l'île, n'est pas très peuplée.