Guatemala : un réseau de cités mayas découvert sous la jungle

, modifié à
  • A
  • A
La civilisation maya s'est éteinte vers 1500 après Jésus-Christ.
La civilisation maya s'est éteinte vers 1500 après Jésus-Christ. © ORLANDO SIERRA / AFP
Partagez sur :
Un consortium de scientifiques à mis au jour une "mégalopole" maya, en plein cœur du Guatemala.

Il s'agit d'une "percée majeure" sur les mayas qui vient d'être réalisée par un consortium d'une trentaine de chercheurs, rapportée par le magazine National Geographic. Un vaste réseau de cités mayas a en effet été découvert sous la jungle du Guatemala.

De 15 à 20 millions de personnes. Au total, environ 60.000 structures ont été révélées grâce à une technologie appelée LiDAR, à base de rayons lasers. "Les images obtenus grâce au LiDAR montrent clairement que la région entière était une colonie dont la taille et le nombre d'habitants ont été grossièrement sous-estimés", affirment Thomas Garrison, un archéologue mentionné dans le média anglophone. En réalité, il y aurait eu 15 à 20 millions d'habitants dans la région, au lieu des 5 millions d'habitants que les scientifiques connaissaient jusqu'à présent.

Commerce et guerre. Alors que le Guatemala perd chaque année 10% de sa superficie forestière, le consortium veut alerter sur la nécessité de préserver ces lieux chargés d'histoire, qui laissent deviner une civilisation où le commerce était courant et assez développé grâce aux nombreuses routes de la région. Ces découvertes montrent également un peuple qui préparait la guerre (grâce à des forteresses et des remparts) et pas seulement sur la fin de la civilisation, disparue vers 1500 après Jésus-Christ.

Europe 1
Par T.LM.