Gaza : 90 roquettes lancées vers Israël, un Palestinien tué par une frappe de représailles

  • A
  • A
bande de Gaza crédit : MAHMUD HAMS / AFP - 1280
Des roquettes ont été échangées entre la bande de Gaza et l'armée israélienne samedi. © MAHMUD HAMS / AFP
Partagez sur :
L'armée israélienne a annoncé samedi que 90 roquettes avaient été tirées depuis la bande de Gaza, ce à quoi le pays a répliqué par des frappes qui auraient tué un Palestinien de 22 ans.

Près d'une centaine de roquettes ont été lancées samedi matin depuis la bande de Gaza vers Israël, provoquant en représailles des raids israéliens et des tirs de chars contre des positions du Hamas dans l'enclave palestinienne, a indiqué l'armée. Un Palestinien de 22 ans a été tué par une frappe israélienne, selon le ministère de la Santé gazaoui.

Un échange de roquettes mortel, selon Gaza

L'armée israélienne a indiqué samedi dans un communiqué qu'environ 90 roquettes ont été tirées samedi depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien et que des dizaines de ces tirs avaient été interceptés par le système israélien de défense antimissiles.

Selon une source de sécurité à Gaza, les frappes aériennes israéliennes samedi ont touché au moins trois zones de la bande de Gaza, blessant trois "combattants de la résistance". Plus tard dans la matinée, le ministère de la Santé gazaoui a annoncé la mort d'un Palestinien de 22 ans à la suite d'un tir de représailles d'Israël. 

Les services de secours israéliens ont assuré de leur côté que les tirs de roquettes n'ont pas fait de victimes. L'armée a indiqué avoir ciblé lors d'un raid aérien deux rampes de lancement de roquettes dans l'enclave palestinienne et que ses chars ont attaqué plusieurs postes militaires du Hamas.

Une montée de tension après des manifestations

Cette escalade, la plus importante depuis plusieurs semaines, fait suite aux manifestations particulièrement violentes de vendredi le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Lors de ces manifestations, quatre Palestiniens ont été tués, dont deux membres de la branche armée du Hamas, dans un raid israélien de représailles après que deux soldats israéliens ont été blessés par des tirs palestiniens. Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, avait promis vendredi de répondre à l'"agression israélienne".