Fusillade dans l'Alabama : l'homme tué par la police n'était "probablement" pas le tireur

  • A
  • A
La police américaine a reconnu s'être probablement trompée de suspect.
La police américaine a reconnu s'être probablement trompée de suspect. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Un policier pourrait avoir tué la mauvaise personne en intervenant lors d'une fusillade dans un centre commercial de l'Alabama ayant fait deux blessés.

Un policier pourrait avoir tué la mauvaise personne en intervenant lors d'une fusillade dans un centre commercial de l'Alabama ayant fait deux blessés, a déclaré samedi la police dans cet Etat du sud des Etats-Unis.

Une enfant de 12 ans blessée. La police de la ville de Hoover avait déclaré vendredi dans un communiqué qu'un homme de 21 ans, désormais identifié comme Emantic Fitzgerald Bradford, avait ouvert le feu lors d'une altercation dans un centre commercial, blessant un autre homme de 18 ans. Une enfant de 12 ans a également été blessée. Un officier de police avait alors alors abattu M. Bradford, qui s'enfuyait un pistolet à la main.

"De nouvelles preuves suggèrent que si M. Bradford a pu être impliqué sous certains aspects dans l'altercation, il n'est probablement pas l'auteur des tirs qui ont blessé la victime âgée de 18 ans", a rectifié la police dans un second communiqué. "Cette information indique qu'il y a au moins un autre tireur en fuite, qui pourrait être responsable des tirs sur l'homme de 18 ans et la fille de 12 ans", a-t-elle ajouté.

Une série de bavures policières. L'officier de police impliqué a été placé en congé administratif dans l'attente d'une enquête. Les médias américains ont publié une photo de M. Bradford, qui était noir. Ces dernières années, une série de bavures policières impliquant souvent des agents blancs contre des hommes noirs ont donné naissance au mouvement "Black Lives Matter" (la vie des Noirs compte).

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP