Français enlevés en Irak : SOS Chrétien d’Orient déclare n'avoir "toujours pas reçu de menaces"

  • A
  • A
chrétien 1:30
(Image d'illustration.) © Hussein FALEH / AFP
Partagez sur :
Trois humanitaires français et leur collègue irakien de l'ONG SOS Chrétiens d'Orient sont portés disparus depuis lundi soir à Bagdad (Irak). Le directeur général de l’association dévoile au micro d’Europe 1 les premiers détails connus de ce possible enlèvement.
INTERVIEW

Quatre membres de l’ONG SOS Chrétiens d’Orient, dont trois humanitaires français, sont portés disparus depuis 6 jours en Irak. Ils auraient disparu lundi dans l’après-midi alors qu’ils quittaient en voiture leur hôtel près de l’ambassade de France à Bagdad pour se rendre à un rendez-vous de travail. La direction de l’ONG, qui vient en aide depuis 6 ans en Irak aux populations persécutées par les djihadistes de l’Etat islamique, reste discrète sur leur identité pour ne pas les mettre en danger.

"Plus de nouvelles depuis mardi"

Ces humanitaires sont "expérimentés" et "connaissent parfaitement les crises" qui secouent la zone, selon le directeur général de l’organisme. "Ils étaient là pour renouveler leur visa et poursuivre leurs travaux d’enregistrement de l’association auprès des autorités fédérales irakiennes", explique-t-il. "On n’a plus de nouvelles depuis mardi mais on n’a toujours pas reçu de menaces, de demande de rançon ou de revendications." En attendant, le Quai d'Orsay reste en contact étroit avec la direction de "SOS Chrétiens d'Orient".

Bagdad est en proie à des manifestations depuis plusieurs mois contre le gouvernement et l'influence de l'Iran, et d'autres, plus récentes, contre la présence de troupes américaines en Irak après la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué à Badgad début janvier dans une attaque de drone américain.

Europe 1
Par Théo Maneval édité par Romane Lizée