Européens, Russie et Chine déterminés à soutenir les exportations de pétrole iranien

, modifié à
  • A
  • A
Onze objectifs ont été définis vendredi à Vienne lors d'une réunion avec l'Iran pour sauver l'accord.
Onze objectifs ont été définis vendredi à Vienne lors d'une réunion avec l'Iran pour sauver l'accord.
Partagez sur :
Dans le cadre du rétablissement des sanctions, les Etats-Unis veulent stopper les exportations de brut iranien.

Les Européens, la Russie  et la Chine  ont affirmé vendredi leur volonté de permettre à l'Iran de "continuer" à exporter son pétrole et son gaz en dépit de la volonté américaine de stopper les exportations de brut iranien dans le cadre du rétablissement des sanctions.

Cet engagement des chefs de la diplomatie des cinq puissances restant parties à l'accord sur le nucléaire iranien (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni et Russie) fait partie d'une liste de onze objectifs définis vendredi à Vienne lors d'une réunion avec l'Iran pour sauver cet accord.