États-Unis : Jimmy Carter volontaire pour une mission de médiation en Corée du Nord

  • A
  • A
Jimmy Carter crédit : RICK DIAMOND / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - 1280
L'ancien président Jimmy Carter se tient à la disposition de l'administration Trump pour une médiation avec la Corée du Nord © RICK DIAMOND / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
En diplomate chevronné, Jimmy Carter, 93 ans, assure avoir déclaré à un conseiller de Donald Trump qu'il était "à leur disposition" pour une mission de médiation avec la Corée du Nord.

L'ancien président américain Jimmy Carter se dit prêt à se rendre en Corée du Nord si l'administration Trump le lui demande pour tenter d'apaiser les tensions entre Washington et Pyongyang, rapporte dimanche le New York Times.

Jimmy Carter à la disposition de l'administration Trump. Dans une interview diffusée dimanche sur le site Internet du journal, l'ex-président démocrate, aujourd'hui âgé de 93 ans, précise en avoir parlé avec le conseiller à la sécurité national de Trump, H. R. McMaster. "Je lui ai dit que j'étais à leur disposition s'ils avaient besoin de moi", ajoute-t-il, précisant ne pas avoir reçu de réponse.

Un diplomate chevronné. L'ancien président démocrate, qui a mené plusieurs médiations depuis son départ de la Maison-Blanche, en 1981, dans le cadre de son Centre Carter pour la paix, s'est déjà rendu à Pyongyang en 1994, à un précédent moment de très fortes tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis.

Disant partager les craintes relatives à l'escalade verbale entre Donald Trump et Kim Jong-Un, il estime que l'administration américaine "surestime grandement" l'influence de la Chine sur la Corée du Nord, observe que Pyongyang est engagé dans une stratégie de survie du régime et s'inquiète du caractère imprévisible du dirigeant nord-coréen.