États-Unis : Beto O'Rourke, étoile montante démocrate, candidat à la présidence

, modifié à
  • A
  • A
Beto O'Rourke a déclaré sa candidature pour l'élection présidentielle américaine de 2020.
Beto O'Rourke a déclaré sa candidature pour l'élection présidentielle américaine de 2020. © LAURA BUCKMAN / LAURA BUCKMAN/AFP / AFP
Partagez sur :
Beto O'Rourke, 46 ans, un démocrate aux idées fortement marquées à gauche, a annoncé jeudi sa candidature pour l'élection présidentielle américaine de 2020. 

C'est la nouvelle coqueluche de la gauche américaine. Le quadragénaire Beto O'Rourke, étoile montante de l'opposition démocrate, a annoncé jeudi sa candidature pour battre le président républicain Donald Trump à l'élection présidentielle de 2020.

Un nouvel adversaire pour Donald Trump. "La seule manière pour nous d'être fidèles aux promesses de l'Amérique est de tout donner pour elle et tout donner pour nous tous", a déclaré le candidat à l'investiture démocrate, âgé de 46 ans, dans un message vidéo. Avant lui, quatorze candidats se sont déjà lancés dans la primaire démocrate pour tenter de battre Donald Trump en novembre 2020.

Un ancien candidat au Sénat remarqué. Beto O'Rourke, ancien député aux idées résolument marquées à gauche et ancien rockeur professionnel, s'était forgé une grande notoriété, avec du charisme à revendre, à l'automne dernier durant sa campagne pour tenter d'arracher un siège au Sénat américain. Il a finalement perdu lors de ce scrutin en novembre, mais sa campagne passionnée, très remarquée, et son bon résultat face au poids lourd républicain Ted Cruz dans les terres conservatrices du Texas l'avaient placé sous les projecteurs.

Déjà de nombreux candidats déclarés. Parmi les autres démocrates qui ont pour ambition de battre Donald Trump figurent plusieurs sénateurs comme Elizabeth Warren, Kamala Harris, Cory Booker, Kirsten Gillibrand, Amy Klobuchar et surtout Bernie Sanders qui avait surpris en électrisant la primaire démocrate de 2016 contre Hillary Clinton. Bernie Sanders apparaît en tête des sondages parmi les candidats déclarés. L'ancien vice-président Joe Biden fait de son côté encore durer le suspense, malgré des allusions très directes cette semaine à sa volonté de se lancer dans la course à la Maison-Blanche.