Présidentielle américaine : en Floride, le vote déterminant des latinos

, modifié à
  • A
  • A
© Théo Maneval
Partagez sur :
Le vote des Latinos pourrait être décisif lors de l'élection présidentielle américaine. Fragilisée par la pandémie, cette communauté qui n'a pas pour habitude d'aller voter pourrait "se réveiller", selon les experts. Pour autant, c'est un groupe loin d'être homogène électoralement. Reportage en Floride.

Jusqu’au mardi 3 novembre, jour de l’élection américaine, Europe 1 vous emmène aux Etats-Unis avec un reportage quotidien. Ce mercredi, rendez-vous sur le campus de l'Université de Caroline du Nord. 

La Floride est un Etat clé de l'élection présidentielle américaine qui se profile le 3 novembre. Et ce, notamment en raison du vote de la communauté latino : première minorité aux Etats-Unis, devant les afro-américains, les hispaniques sont en général moins de 50% à voter. Mais les experts annoncent leur "réveil" cette année, en raison de la dégradation de leur situation économique. "Mettre de la nourriture sur la table est devenu difficile", explique Aniceris, jeune maman dominicaine. A la sortie du supermarché, son caddie est presque vide. Beaucoup des Latinos sont les premiers à subir le chômage depuis le début de pandémie. 

Les latinos occupent en effet beaucoup d'emplois de "petites mains"; précaires ou peu qualifiés. "Je suis cuisinière, et je n'arrive même plus à trouver un job dans un restaurant. On vit beaucoup du tourisme ici à Orlando, avec l'aéroport international et Disneyland, mais là, il n'y a plus rien dans les hôtels ni les restaurants, avec la pandémie. Donc on galère tous", abonde Aniceris. Or perdre son emploi, c'est aussi perdre son assurance santé.  "Aujourd'hui par exemple, je ne pourrais pas aller voir un spécialiste. Il faudrait que je trouve un emploi avec une assurance. C'est ce qui me fait pencher côté Biden", poursuit-elle. 

Découvrez le podcast Mister President par Europe 1 Studio

La politique américaine vous passionne ? Vous vous demandez encore comment Donald Trump a-t-il pu être élu ? Découvrez "Mister President par Europe 1 Studio", le podcast d'Olivier Duhamel. De Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush, père et fils… le politologue vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948.

>>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr,  sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

"C'est une élection importante pour les chrétiens"

Le programme Santé n'est pas le seul argument qui pousse les latinos du côté démocrate : devant le bureau de vote anticipé du quartier, Anthony, d'origine cubaine, garde surtout en mémoire la campagne Trump de 2016. "Ah ça, j'ai pas oublié ! 'Construire le mur', le faire payer, soi-disant, par les Mexicains. On a un président qui refoule les réfugiés fuyant les dictatures d'Amérique du Sud. Je ne peux pas cautionner ça."

Mais la population hispanique est tout sauf un groupe homogène. Lisandra, née à Porto Rico, votera pour Donald Trump. "Il croit en les mêmes choses que moi. Il lui faut quatre ans de plus pour en finir avec l'avortement ou encore le mariage homosexuel. C'est une élection importante pour les chrétiens", affirme-t-elle. 

La menace du "communisme", que le président agite à chaque fois qu'il parle de son rival Joe Biden, parle également aux latinos. "Ca a un écho chez les 'Cubains-Américains'. Pour eux, Trump tient tête aux régimes communistes dans les Amériques, que ce soit à Cuba, au Vénézuela... Ils pensent que Trump peut les libérer, ils le voient comme leur homme fort", explique Eduardo Gamarra, politologue à l'Université Internationale de Floride. Un homme fort, qui compte dans derniers sondages toujours près d'un tiers de soutien auprès des latinos.

Europe 1
Par Théo Maneval, édité par Océane Herrero