"En boire une à sa mémoire" : les Anglais vont faire le deuil du prince Philip... au pub !

  • A
  • A
pub coronavirus angleterre 1:36
Les commerces non essentiels, dont les pubs, rouvrent en Angleterre (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Trois jours après la mort de l'époux de la reine d'Angleterre, une semaine de deuil national s'ouvre outre-Manche. Elle coïncide avec l'assouplissement du confinement en vigueur depuis décembre face à l'épidémie de Covid-19 et la réouverture des commerces "non-essentiels", dont les fameux pubs.
REPORTAGE

Alors que s'ouvre une semaine de deuil national après la mort du prince Philip, outre-Manche, les Britanniques vont pouvoir se consoler… au pub. Les bars et restaurants, ainsi que les coiffeurs ou magasins de vêtements, font en effet partie des commerces "non essentiels" qui rouvrent ce lundi avec l'allègement du confinement en vigueur depuis décembre face au Covid-19 en Angleterre. Par décence pour l'époux d'Elisabeth II, le Premier ministre Boris Johnson n'ira finalement pas boire une pinte devant les caméras comme il l'avait promis. Mais les Londoniens rencontrés par Europe 1, eux, ne cachent pas leur impatience. 

"On a des réservations dès midi !"

"Les funérailles de samedi, ça change l'ambiance, c'est plus mélancolique", reconnaît Jim, rencontré devant son pub, tables et chaises prêtes à être dressées en terrasse. "Mais on a hâte quand même, on est fermés depuis Noël ! On a encore les décorations au mur… Alors même si on ne peut servir que sur le trottoir, c'est déjà pas mal !"

thumbnail_IMG_1727

© Théo Maneval/Europe 1

Le service ne se fera en effet que dehors et uniquement sur des tables, pour limiter chaque groupe à six personnes. Les réservations sont donc recommandées, et nombreuses. "On a déjà 60 personnes. On essaie de laisser de la place pour ceux qui voudraient venir à l'improviste, mais dans la seconde où vous rouvrez les pubs, ils sont remplis", sourit Jim. "Aujourd'hui, ça sera la folie. On a des réservations dès midi !" 

"En boire une" à "la mémoire" du prince Philip

Parmi ces clients, il y aura Eric et Khasa, qui ont réservé "tous les week-ends" et évoquent un "soulagement national". "C'est un peu dommage que ça tombe au même moment" que la mort du prince, soupire la jeune femme. "Mais même en deuil national, on peut se dire que Philip a eu une belle vie, et en boire une à sa mémoire !"

 

Europe 1
Par Théo Maneval, édité par Margaux Lannuzel