Crise nord-coréenne : Washington veut résoudre le conflit diplomatiquement

, modifié à
  • A
  • A
John Mattis, le secrétaire américain à la Défense.
John Mattis, le secrétaire américain à la Défense, affirme que les Etats-Unis continuent de privilégier une solution diplomatique avec la Corée du Nord. © JOHN THYS / AFP
Partagez sur :

John Mattis, le secrétaire américain à la Défense, a aussi déclaré que les États-Unis gardaient leurs "capacités de contrer les menaces les plus dangereuses".

Mardi, le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a annoncé que les États-Unis privilégiaient une résolution diplomatique de l'escalade des tensions avec la Corée du Nord sur le programme nucléaire et balistique de Pyongyang. "Nous gardons les capacités de contrer les menaces les plus dangereuses de la Corée du Nord mais également d'appuyer nos diplomates de manière à cantonner cela le plus longtemps possible au niveau diplomatique", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à New Delhi.

Vol de bombardiers nord-coréens lundi. Cette déclaration apparaît comme une première tentative de désescalade dans la crise entre les deux pays, au bord du conflit armé. Lundi, la Corée du Nord a accusé Donald Trump de lui avoir "déclaré la guerre", en faisant notamment voler ses bombardiers stratégiques près de ses côtes, une affirmation qualifiée d'"absurde" par la Maison Blanche.

Insultes fréquentes. Samedi, dans une démonstration de force, les Etats-Unis ont fait voler des avions près de la Corée du Nord, ajoutant une pression militaire à des tensions politiques qui ont duré toute la semaine, via des insultes et menaces échangées de part et d'autre.