Covid-19 : Joe Biden impose des restrictions aux voyageurs venant d'Inde

  • A
  • A
Les restrictions ne s'appliqueront toutefois pas aux étudiants qui viendront suivre des cours aux Etats-Unis.
Les restrictions ne s'appliqueront toutefois pas aux étudiants qui viendront suivre des cours aux Etats-Unis. © SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :
Joe Biden a décidé vendredi d'imposer des restrictions aux voyageurs en provenance d'Inde à partir du 4 mai. Décision prise alors que l’Inde fait face à une hausse exponentielle des cas de Covid-19. Les hôpitaux sont surchargés et manquent d’oxygène. 

Le président américain Joe Biden a décidé vendredi d'imposer dès la semaine prochaine des restrictions aux voyageurs en provenance d'Inde, pays confronté à une recrudescence exponentielle des cas de Covid-19. "Suivant les conseils de Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), l'administration va imposer des restrictions sur les voyages depuis l'Inde", a indiqué la Maison Blanche. Cette décision entrera en vigueur le 4 mai, a-t-elle ajouté, sans autres précisions.

Les restrictions ne s'appliqueront toutefois pas aux étudiants qui viendront suivre des cours aux Etats-Unis l'automne prochain. L'Inde est la deuxième nation la mieux représentée parmi les étudiants étrangers présents sur le sol américain.

Le variant indien repéré dans au moins 17 pays

D'autres pays ont imposé des restrictions aux voyageurs venant d'Inde. En France, ils sont soumis à un isolement obligatoire de dix jours à leur arrivée. La Belgique a décidé mardi de leur interdire l'entrée. Le variant indien du coronavirus, repéré dans au moins 17 pays dont la France, le Royaume-Uni ou l'Allemagne, est suspecté d'être plus contagieux, voire d'entraîner une baisse d'efficacité des vaccins, mais les inconnues restent nombreuses.

L'Inde, submergé par une flambée des cas de Covid-19, manque de lits, de médicaments et d'oxygène pour soigner ses malades. Vendredi, 385.000 nouvelles contaminations y ont été déclarées en 24 heures, un record mondial, et près de 3.500 décès ont été recensés. Le même jour, un avion militaire américain transportant plus de 400 bouteilles d'oxygène, de l'équipement pour les hôpitaux ainsi qu'un million de tests de dépistage du coronavirus a atterri à New Delhi.