Emmanuel Macron, toujours champion du climat ?

, modifié à
  • A
  • A
© MICHEL EULER / POOL / AFP
Partagez sur :
A la veille de l’Assemblée Générale des Nations Unies, l’ONU organise aujourd’hui un sommet climat avec une demande précise : que tous les états viennent avec des propositions concrètes pour réduire leur impact sur l’environnement. La France se positionne en première ligne. 
REPORTAGE

C'est le sujet dont tout le monde parle à l'ONU. Avec l'Iran, le climat est de toutes les discussions. Alors que l'ONU organise un sommet climat lundi, la France s'imagine jouer l'un des rôles principaux. Il y a tout juste un an, Emmanuel Macron recevait à New-York l'étrange distinction de Champion de la Terre pour son engagement climat. Un an après, le président de la République se vit toujours comme tel.

Au niveau européen, il tente de porter une coalition pour la neutralité carbone en 2050. Mandaté par l'ONU, il essaie de convaincre le monde du business de se tourner vers la finance verte. Lundi matin, il va présider par exemple une conférence sur la forêt tropicale en proie aux flammes. 

Un chef de l'état confronté à la réalité

Sauf que le Président Macron se heurte à la réalité. Celle de la diplomatie internationale : le Brésil refuse toujours de dialoguer sur l'Amazonie, Donald Trump ne revient pas sur sa promesse de sortir de l'accord de Paris, et des ONG ainsi que l'opposition dénoncent en France son inaction supposée sur le climat. 

Pour Emmanuel Macron, la journée ici à l'ONU a donc un double objectif : conforter sa stature internationale sur la lutte contre le réchauffement climatique, et envoyer un message à ses concitoyens, particulièrement ceux qui ont manifesté pour le climat ce weekend. Pour qu'au-delà des discours, il puisse mériter encore ce titre de Champion de la Terre

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot édité par Cédric Chasseur